Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Peu de skieurs dans les stations catalanes pour ces vacances de Noël

-
Par , France Bleu Roussillon

La Cerdagne espagnole est reconfinée depuis ce mercredi et pour au moins deux semaines. Il y a donc peu de monde dans les stations de ski catalanes juste à côté des Pyrénées-Orientales. France Bleu Roussillon l'a constaté à la station de la Masella.

La station de la Masella n'est remplie qu'à 15%, pour cette semaine de Noël.
La station de la Masella n'est remplie qu'à 15%, pour cette semaine de Noël. © Radio France - Suzanne Shojaei

Depuis ce mercredi, il est de nouveau impossible pour les Français de passer la frontière pour se rendre en Espagne. Ou du moins, en Cerdagne espagnole. La partie espagnole est reconfinée pour au moins deux semaines, afin de limiter la reprise de l'épidémie de coronavirus. L'hôpital transfrontalier de Puigcerdà est en effet confronté depuis quelques jours à un pic d'activité, comparable à la situation observée lors de la première vague au printemps dernier. Aujourd'hui, ce sont 12 personnes qui sont hospitalisées pour Covid-19.

En cette semaine de Noël, les stations de ski catalanes sont donc bien vides. À la Masella, par exemple, la station n'est occupée qu'à 15% de ses capacités. Beaucoup annulent leur venue, Français comme Espagnols. La station leur propose alors de reporter leur séjour, sans possibilité de remboursement. 

"Je n'ai jamais vu ça, alors que je viens tous les ans !" - Carla

David est un Franco-espagnol vivant à Paris. Pour les vacances, il est rentré à Barcelone voir sa famille, accompagné de son amie Carla. "Il n'y a presque personne, remarquent-ils. Nous rentrons ce soir à Barcelone et à cause du reconfinement ici, nous ne pourrons pas revenir."

D'habitude complets à cette époque de l'année, les hôtels de la Masella sont aujourd'hui fermés

Les routes sont très surveillées par les Mossos d'Esquadra. Certaines sont même bloquées, pour mieux filtrer les automobilistes. Les voitures aux plaques françaises sont systématiquement contrôlées. 

"Pour nos collègues des stations françaises, c'est dur de nous voir travailler." - Tony, moniteur de ski

Même avec peu de fréquentation, les cours de ski ont bien lieu. Tony est entraîneur à la Masella. Lui qui habite l'enclave de Llívia, dans les Pyrénées-Orientales, connaît les difficultés des stations françaises. Ces dernières ne rouvriront pas leurs remontées mécaniques avant le 7 janvier, au plus tôt. "Je connais des entraîneurs de Font-Romeu, de Porté-Puymorens ou des Angles. C'est dur pour eux de nous voir travailler."

Sur les pistes de la Masella, ce mercredi, nombreux sont ceux qui pensent qu'avec le masque et les mesures barrières, le ski pourrait être possible en France sans augmenter les risques de contamination. 

Les voitures aux plaques françaises sont systématiquement arrêtées pour un contrôle des Mossos d'Esquadra.
Les voitures aux plaques françaises sont systématiquement arrêtées pour un contrôle des Mossos d'Esquadra. © Radio France - Suzanne Shojaei
Choix de la station

À venir dansDanssecondess