Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - PHOTOS : Ouverture Primark à Toulouse : plusieurs centaines de personnes pour le "show"

-
Par , France Bleu Occitanie

La nouvelle enseigne toulousaine Primark a ouvert ses portes ce mercredi. Des dizaines de jeunes clients l'attendaient avec impatience. Une manifestation contre les méthodes de production et d'achat de la chaîne irlandaise a eu lieu à l'heure de l'ouverture des portes dans l'indifférence générale.

Le magasin Primark de Toulouse est le 14e en France.
Le magasin Primark de Toulouse est le 14e en France. © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Les premiers clients faisaient la queue dès 6h30 du matin! Leila et ses copines connaissent déjà le magasin de Marseille (ouvert en 2013) et elles ne voulaient pas manquer "les bonnes affaires".

A quelques minutes de l'ouverture, la foule est déjà là.  - Radio France
A quelques minutes de l'ouverture, la foule est déjà là. © Radio France - Stéphanie Mora

Mise en scène et team building

A l'intérieur une centaine d'invités VIP. Dehors, la foule a grossi dans la rue de Rémusat, bloquée pour l'occasion, jusqu'à l'ouverture à 10h00 dans une ambiance survoltée. Les 300 salariés (renforcés par 80 CDD jusqu'à noël) en polo bleu étant invités par leurs managers à montrer leur enthousiasme, faire une haie d'honneur, agiter les ballons à l'arrivée des premiers clients. 

On fait monter la pression derrière les portes du magasins à quelques minutes de l'ouverture - Radio France
On fait monter la pression derrière les portes du magasins à quelques minutes de l'ouverture © Radio France - Stéphanie Mora

Plusieurs centaines de personnes ont déferlé dans les quatre niveaux de ce magasin de 7500 m² dédiés à l'habillement femme (deux niveaux), enfant, homme et à la maison, le tout à petit prix. L'article le plus cher est un manteau pour homme à 50€. 

La verrière et l'escalier central en bois ont été conservés et rénovés,  le reste du bâtiment a été relooké. Deux ans de travaux. - Radio France
La verrière et l'escalier central en bois ont été conservés et rénovés, le reste du bâtiment a été relooké. Deux ans de travaux. © Radio France - Stéphanie Mora

"Nous sommes les moins chers parce que nous ne faisons pas de publicité, il n y'a pas de musique dans nos magasins, les fonctions supports sont réduites au minimum : à peine vingt personnes en France (commerce et ressources humaines). Tout le reste (achat, marketing etc) est piloté depuis l'Irlande" précise Christine Loisy, la directrice générale de Primark France lors de la visite guidée menée pour le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc.  

Quatre niveaux sont disponibles , 87 caisses et 90 cabines d'essayage - Radio France
Quatre niveaux sont disponibles , 87 caisses et 90 cabines d'essayage © Radio France - Stéphanie Mora

Une manifestation dans l'indifférence (presque) générale

Dehors le collectif Basta met en doute dans son mégaphone l'éthique mise en avant par la chaîne irlandaise dans la production de ses vêtements. Une dizaine de personnes dénonce l'exploitation de salariés en Asie notamment.

Une dizaine de militants opposés à Primark ont manifesté - Radio France
Une dizaine de militants opposés à Primark ont manifesté © Radio France - Stéphanie Mora

"Je comprends leur truc mais quand ils dénoncent les vêtements fabriqués en Chine... Tout est fabriqué en Chine maintenant même les plus grandes marques, alors on fait quoi? On ne s'habille plus?" Une cliente dans la queue avant l'ouverture.

Choix de la station

France Bleu