Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO | Plus de 300 personnes aux obsèques de Xavier Jugelé dans le Loir-et-Cher

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu Orléans, France Bleu
Romorantin-Lanthenay, France

Entre 300 et 400 personnes ont assisté mardi après-midi à Romorantin-Lanthenay, dans le Loir-et-Cher, aux obsèques de Xavier Jugelé, ce policier de 37 ans tué par un terroriste jeudi dernier à Paris.

LE PRÊTRE PREND LA PAROLE AVANT LA BENEDICTION RELIGIEUSE
LE PRÊTRE PREND LA PAROLE AVANT LA BENEDICTION RELIGIEUSE © Radio France - Jonathan Landais

Xavier Jugelé est né à Bourges, dans le Cher. Après l'hommage national rendu à la Préfecture de Police de Paris mardi matin, la cérémonie religieuse avait lieu aux frontières du Berry, vers 17h, en l'église de Romorantin-Lanthenay, dans le Loir-et-Cher, où habitent toujours ses parents. Plus de 300 personnes ont assisté aux obsèques du policier de 37 ans tué jeudi soir sur les Champs Elysées par un terroriste.

Une cérémonie sous la pluie

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

La ville avait installé un barnum à l'extérieur, sur le parvis de l'église, pour permettre à une grande partie du public de se mettre à l'abris de la pluie. L'église de 180 places n'a pas pu accueillir tout le monde. De nombreux anonymes avaient fait le déplacement. "Je me suis absenté deux heures de mon travail, je souhaitais être présent, en simple citoyen", dit cet homme sous son parapluie. "C'était un enfant du pays, c'est normal de venir soutenir la famille" dit cette autre femme, venue de Villefranche-sur-Cher.

Une centaine de policiers venus de Paris

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Devant l'entrée de l'église, le cercueil est recouvert d'un drapé bleu-blanc-rouge. À côté, une trentaine de policiers se dressent en uniforme, pour un "piquet d'honneur". En tout, ce sont près de cent collègues policiers qui sont venus de Paris par autocars. D'anciens collègues avaient également fait le déplacement de Bordeaux, Tours, et Saint-Jean-d'Angély, en Charente-Maritime, à trois heures de route d'ici.

Notre institution est une grande famille"

UNE CÉRÉMONIE SOUS PROTECTION POLICIERE
UNE CÉRÉMONIE SOUS PROTECTION POLICIERE © Radio France - Jonathan Landais

Au moins quatre policiers de la Région Centre ont assisté aux obsèques, dont Manuel Fernandez, le représentant dans l'Indre (36) du syndicat Unité SGP FO. "Je suis content de voir les collègues de sa propre unité, c'est aussi pour montrer que notre institution est une grande famille", dit son homologue du Loir-et-Cher (41) Stéphane Chimot, policier à Vendôme, alors qu'une minute de silence avait eu lieu le matin même au commissariat de Châteauroux.

Dans sa bénédiction, le prêtre a salué le courage du policier assassiné. "Je veux célébrer la vie et dire non au terrorisme, disait Xavier à des journalistes de la BBC au concert de réouverture de Sting au Bataclan... vie donnée dans le service de la protection, de la sécurité... à travers la gendarmerie, à travers la police", a déclaré le Père, avant l'inhumation dans le cimetière voisin, dans la stricte intimité familiale.

"XAVIER A VÉCU DANS LA GENTILLESSE ET LA GÉNÉROSITÉ", LE PRÊTRE.

C'est beau, c'est triste..."

"C'est un bel hommage qui a été rendu par les Français, par les proches... c'est beau... c'est triste, en fait... il n'y a pas spécialement de mot... ce ne sont pas des choses à vivre", dit Alan, un ami qui connaît très bien le jeune frère du policier décédé. La cérémonie a été très digne. Aucune prise de parole d'officiels ou de politiques, malgré la présence de Maurice Leroy, le Président UDI du Conseil Départemental du Loir-et-Cher.

LE PARVIS DE L'EGLISE AVAIT ÉTÉ SONORISÉ
LE PARVIS DE L'EGLISE AVAIT ÉTÉ SONORISÉ © Radio France - Jonathan Landais

REPORTAGE SUR PLACE DE FRANCE BLEU BERRY (JONATHAN LANDAIS)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess