Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Près de 120 lycéens manifestent à Grenoble pour l'annulation du grand oral du bac

-
Par , France Bleu Isère

La mobilisation des lycéens continue à Grenoble. Si le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a proposé des aménagements sur le grand oral et l'épreuve de philosophie du bac, 120 lycéens ont manifesté à Grenoble ce jeudi pour demander leur annulation pure et simple.

Les lycéens, accompagnés de quelques étudiants du syndicat UNEF sont partis de l'arrêt de tramway Alsace Lorraine, direction le rectorat.
Les lycéens, accompagnés de quelques étudiants du syndicat UNEF sont partis de l'arrêt de tramway Alsace Lorraine, direction le rectorat. © Radio France - Noémie Philippot

Les propos de Jean-Michel Blanquer ne calment pas la colère des lycéens. Le ministre de l'Education nationale maintient le grand oral et l'épreuve de philosophie pour le baccalauréat 2021 mais propose de ne garder que la meilleure note, soit celle de l'épreuve, soit celle du contrôle continu. 

"Il a juste voulu nous calmer !"

Cela ne va pas assez loin pour certains lycéens grenoblois. Ils étaient près de 120, accompagnés par quelques étudiants du syndicat UNEF à manifester ce jeudi en fin de matinée dans le centre-ville. "Il a juste voulu nous calmer !" lance une élève de terminale. Échec donc, pour eux le grand oral et l'épreuve de philosophie doivent être annulés car "c'est inégalitaire" continuent plusieurs lycéens.

Au-delà des conditions particulières dans lesquelles ce bac 2021 doit se tenir à cause de la crise sanitaire, ils dénoncent l'ensemble de la réforme du baccalauréat initiée par Jean-Michel Blanquer. Partis de l'arrêt de tramway Alsace-Lorraine, ils ont marqué l'arrêt devant le lycée Champollion avant de rejoindre le rectorat encadrés par les policiers.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess