Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Rennes : les habitués sont de retour au café

-
Par , France Bleu Armorique

Ce mardi 2 juin signe le début de la phase deux du déconfinement avec la réouverture, notamment, des cafés et des restaurants. A Rennes, les clients les plus fidèles ont vite repris leurs habitudes. A peine ouvert, le bar "Le Saint-Charles" a accueilli ses habitués.

Ronan et son épouse ont tenu à reprendre leurs habitudes dès l'ouverture.
Ronan et son épouse ont tenu à reprendre leurs habitudes dès l'ouverture. © Radio France - Benjamin Fontaine

Il est 8h, Jean-Pierre est assis à la terrasse du "Saint-Charles", un café-restaurant de la rue Vasselot dans le centre-ville de Rennes (Ille-et-Vilaine). Journal sur la table, lunettes de soleil sur le nez il repose sa tasse de café. La première depuis le 14 mars. "Elle a goût de libération. C'est formidable de pouvoir revenir ici et reprendre ses habitudes. Ça me manquait vraiment, c'est un rituel," sourit le retraité.

Ronan, masque aux couleurs de la Bretagne sur le visage a choisi une table à l'intérieur pour partager son traditionnel "petit noir du matin" avec son épouse. "Tous les jours je viens lire le journal ici, sentir l'air du temps. La tradition c'est café le matin et le demi de bière le soir." Avant d'entrer le couple a dû se laver les mains au gel hydroalcoolique dont le grand flacon trône désormais dans l'entrée. "C'est obligatoire maintenant pour entrer ici," prévient Christine, la gérante désormais masquée du "Saint-Charles".

Réaménager le restaurant et réduire le nombre de tables

Ce mardi Christine est heureuse de retrouver ses habitués. Son établissement n'a pas fermé pendant le confinement. Elle a poursuivi l'activité en proposant des cafés à emporter. Son mari est resté en cuisine. "Je ne suis pas d'un naturel anxieux donc je reste positive et je vais de l'avant !" confie-t-elle. Avec la réouverture, elle a dû réaménager son bistrot. "Nous avons enlevé des tables en bas et à l'étage. Ça n'a pas été simple mais c'est nécessaire pour respecter les distances. Nous avons mis des croix au comptoir pour signaliser les places. Heureusement nous avons une terrasse très correcte mais lorsqu'il va pleuvoir, le nombre de places va diminuer," explique Christine, à la tête du "Saint-Charles" depuis huit ans maintenant. La restauratrice ne pourra pas remplir son établissement comme avant, elle le sait. 

Christine compte sur la procédure de chômage partiel pour limiter la casse. "J'espère que les clients seront assez nombreux cet été car nous employons deux étudiantes et ce sont des sources de revenus importantes pour elles. J'ai vraiment envie de pouvoir donner du travail à tout le monde."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu