Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Repas de fête et petit budget : les astuces d'un chef rochelais

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Passer un réveillon festif avec un repas digne d'un chef et pour pas cher, c'est possible ! Carlos Foiti, le chef du restaurant Ginger à La Rochelle, nous l'a prouvé. Il a préparé un repas de Noël pour six personnes pour un budget de 40 euros.

Ballottine de volaille farcie et purée de panais
Ballottine de volaille farcie et purée de panais © Radio France - Audrey Abraham

Cette année pas de restaurant pour les fêtes, pas de grandes tablées non plus - six maximum si on suit les recommandations gouvernementales - et un budget souvent restreint du fait de la crise économique... Alors on s'est demandé si c'était possible, malgré tout, de passer un réveillon festif avec un repas digne d'un chef pour pas cher.

Défi lancé à Carlos Foito, chef du restaurant rochelais le Ginger. Il nous a préparé un repas complet, entrée, plat et dessert, avec des produits achetés sur le marché de la Rochelle pour six personnes et pour un budget de 40 euros. Au menu : consommé de crevettes parfumé à la citronnelle, ballottines de volaille farcies aux marrons, purée de panais et en dessert, gâteau à l'écorce d'orange. 

Pour respecter le budget, Carlos a une astuce : "Surtout choisir des produits de saison !". Et puis il compte ses sous, il n'y a pas de petites économies. 14 euros pour le poulet parce que c'est la volaille la moins chère, 4 euros pour les crevettes, 4,50 euros à la crèmerie et 15 euros chez le primeur. Total : 37,50 euros, défi relevé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess