Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO : le débat entre un militant LREM de Châtellerault et le maire du Vigeant

-
Par , France Bleu Poitou

Pour le deuxième débat organisé par France Bleu Poitou sur le thème des services publics, Pierre Gourmelon, maire du Vigeant, Gilet jaune et Bonnet rouge, a débattu vendredi matin avec David Simon, le représentant du comité local de La République en Marche de Châtellerault.

Le débat de France Bleu Poitou sur les services publics entre le maire du Vigeant Pierre Gourmelon et le responsable de LREM de Châtellerault David Simon.
Le débat de France Bleu Poitou sur les services publics entre le maire du Vigeant Pierre Gourmelon et le responsable de LREM de Châtellerault David Simon. © Radio France - Valentin Boissais

Poitiers, France

Après les questions de fiscalités, ce sont les services publics qui étaient au cœur du deuxième débat organisé vendredi matin sur France Bleu Poitou. Et les exemples n'ont pas manqué alors que l'école de Sérigny ferme ses portes, les auditeurs ont pu interpeller les deux invités présents en studio, David Simon, jeune représentant du comité LREM de Châtellerault, et Pierre Gourmelon, 81 ans, maire du Vigeant, qui porte l'écharpe tricolore, le Gilet jaune et le Bonnet rouge...

"Touche pas à mon service public !"

Les trésoreries de Gençay, de Brioux-sur-Boutonne, Mauléon, celle de Mazières-en-Gâtine, Celles-sur-Belle, Sauzé-Vaussais, la brigade de gendarmerie de La-Mothe-Saint-Héray... 

La disparition des services publics dans les zones rurales est l'une des principales revendications des Gilets jaunes et fait écho aux questions qu'Emmanuel Macron pose dans sa Lettre aux Français : "Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité?" ou "à l'inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ?"

"J'ai testé pour vous"... le coup de téléphone aux services publics...

De nombreuses communes parviennent à bricoler des solutions, comme dans le Thouarsais où une maison de santé va par exemple remplacer la gendarmerie d'Airvault. Il y a également la maison des services publics de Mauléon dont le maire Pierre-Yves Marolleau est fier, "nous avons des usagers de Mauléon mais aussi de Vendée et du Maine-et-Loire qui viennent faire leur déclaration d'impôt".

Dans le Sud-Vienne à Chaunay, quand le bureau de Poste est parti, c'est le maire, Guy Sauvaître, et son équipe qui ont repris la casquette de facteur ! 

Ah c'était pas prévu au départ ! Mais c'était ça ou la disparition complète. Alors on joue aussi le rôle de banque postale, vous avez un courrier, nos employés municipaux se relaient pour tenir cette agence postale... Finalement comme dit le slogan, Y'a bien écrit La Poste là !