Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Alcool au volant : des étudiants grenoblois s'attaquent à la sécurité routière dans un court-métrage

lundi 25 juin 2018 à 23:38 Par Julien Morin, France Bleu Isère

Pour un projet scolaire, des jeunes grenoblois s'attaquent au thème de la sécurité routière, et de l'alcool au volant. Dans un court-métrage, ils mettent en scène une soirée très alcoolisée qui finit mal. L'idée étant de sensibiliser, en utilisant leurs propres codes.

Dans la première partie de ce court-métrage : une banale soirée étudiante vire au drame - PCJ Prévention conduite jeune
Dans la première partie de ce court-métrage : une banale soirée étudiante vire au drame - PCJ Prévention conduite jeune -

Grenoble, France

Les images au ralenti, le choc spectaculaire, les productions presque dignes d'un film hollywoodien... pas la bonne méthode. Dans ce court-métrage de sept minutes, c'est de leur vie qu'ils se sont inspirés, sans artifices. Un samedi soir presque ordinaire qui vire au drame. Parce qu'au lieu de rester, ou de se faire raccompagner, Romain a choisi de prendre le volant après quelques verres de trop

"Ils", ce sont cinq étudiants en première année de DUT carrières juridiques, à l'IUT2 de l'Université Grenoble Alpes. Ce court-métrage, c'est leur projet de fin d'année. "Romain" est un personnage fictif, mais "Romain" pourrait exister.

Une soirée ordinaire, une fin tragique

"C'est un jeune de notre âge, 18-19 ans, qui arrive dans une soirée, il commence à boire et à fumer" raconte Séléna, l'une des cinq étudiants. Puis à 02h52, il envoi un message à sa mère : "je pars". "Un message assez symbolique pour nous tous, on envoie souvent ce message à nos parents pour dire que l'on arrive". Romain prend le volant, il n'arrivera jamais.

Improbable ? Loin de la. "J'ai mon entraîneuse de foot à six ans qui est morte comme ça, explique Enzo. Elle devait rentrer dans la nuit, elle est ramenée chez elle par quelqu'un qui était ivre, ils ont eu un accident, il n'y a qu'elle qui est morte". Ça, ajouté au fait que régulièrement ils peuvent se retrouver confrontés à cette situation : rentrer chez eux après avoir bu, le thème les concerne.

"Ce que les publicités qui existent déjà nous montrent - les accidents spectaculaires - on ne le voit pas tous les jours, alors qu'à chaque soirée on voit des amis qui partent alcoolisés" — Enzo

La fiction... et la réalité. Geoffrey Agostiniano a 24 ans, il témoigne dans la seconde partie de ce court-métrage. "Au moment de l'accident je me suis retrouvé avec un gramme d'alcool dans le sang, au volant". Coma, opérations, réapprendre à vivre, dépendance des autres, handicap... le bilan est lourd à 19 ans. "On prend des risques pour notre vie, ainsi que pour celle d'autrui. Alors respectez-vous, et respectez-nous" conclu Geoffrey. Un message qu'il fait aussi passer dans un livre publié en 2017.

"Marche après marche, lutter pour revivre", le livre écrit par Geoffrey Agostiniano - Aucun(e)
"Marche après marche, lutter pour revivre", le livre écrit par Geoffrey Agostiniano -

Le message est clair. Ils le passent avec leurs mots, leurs codes. Sans prétention, sans leçon de morale. La note de leurs enseignants ? "Pas le plus important". Juste faire quelque chose qui leur tenait à coeur.