Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vidéo| Sécurité routière : les réalisateurs d’Intouchables présentent un clip sur les dangers de l’alcool au volant

-
Par , France Bleu Paris

Les réalisateurs d’Intouchables, Eric Toledano et Olivier Nakache, ont tourné un court métrage pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l’alcool au volant. Le film est diffusé à partir de ce mercredi dans les salles de cinéma et à la télévision.

le bon vivant sécurité routière
le bon vivant sécurité routière

A L’origine de ce clip pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l’alcool au volant, il y a la Fondation Vinci Autoroute et l’association Ferdinand. Cette association a été fondée par l’acteur Patrick Chesnais qui a perdu son fils dans un accident de la route en 2006. C’est lui a demandé aux deux réalisateurs d’Intouchables, Eric Toledano et Olivier Nakache, de faire ce film. Le court métrage s’intitule "Le Bon Vivant". Pour toucher les jeunes, pour qu’ils arrivent à s’identifier, les deux réalisateurs ont joué sur l’humour et sur l’émotion.

"Amuse toi mais reste en vie"

Pas d’images insoutenables, pas de tôles tordues, pas de sang dans ce petit film. Eric Toledano et Olivier Nakache ont plutôt voulu monter la vie. "On voulait faire un film connecté à son temps avec une bande de jeunes d’aujourd’hui ". "LeBon Vivant" c’est l’histoire de Lucas et de sa bande d’amis. Ils ont tous 20 ans. Lucas, c’est celui qui a toujours un plan sympa mais, un soir de fête, la réalité va tous les rattraper. Les réalisateurs n’ont pas voulu jouer les moralisateurs : "La culpabilisation, la moralisation, être donneurs de leçons, c’est pas trop notre truc. Nous voulions plutôt montrer, tout simplement, à quel point la vie vaut la peine d’être vécue. Le slogan de l’association Ferdinand, Amuse-toi mais reste en vie, résume bien le propos du film ".

"Nous avons cherché à être juste et sincère"

Les deux réalisateurs ont voulu rester dans leur univers où le drame et l’humour se mélangent. Ils ont voulu traduire ce que ressentaient les jeunes, montrer leur façon d’être. Pour que l’identification des jeunes soit encore plus forte, ils ont conservé leurs mots. Ils ont aussi tourné une scène avec un Smatphone "un geste commun pour tous les jeunes d’aujourd’hui ".

Le film suggère d’avantage de choses qu’il n’en montre. Cela semblait plus efficace aux auteurs qui estiment que les jeunes sont tellement souvent exposés à des images ultraviolentes que cela ne servait à rien de faire de la surenchère pour essayer de le choquer. "Le choc vient plus du fait de montrer la vie comme quelque chose de beau et qui n’a aucune raison de s’arrêter brutalement ".  

L’alcool est la première cause de mortalité des jeunes sur la route

Près de 25% des personnes tuées sur les routes sont des jeunes de 18 à 24 ans. Les sensibiliser aux risques routiers n’est pas simple. Les messages traditionnels de prévention ne les touchent pas beaucoup. Pour les sensibiliser, il faut trouver des modes de communication originaux. Ce sont ces constats qui ont poussé l’association Ferdinand et la Fondation Vinci autoroute à miser, depuis 2013, sur l’image et le cinéma, des univers qui plaisent beaucoup aux jeunes.

L’association et la fondation ont aussi lancé "Roulons-autrement.com", une plateforme web multimédia qui rassemble la culture audiovisuelle mondiale en matière de sécurité routière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess