Société

VIDEO: Thierry Mavic, maire de Pont l'Abbé et les missions évangéliques

Par Régis Hervé et Frédérick Colas, France Bleu Breizh Izel mercredi 18 juin 2014 à 11:09

VIDEO: Thierry Mavic, maire de Pont l'Abbé et les missions évangéliques

L'été dernier, Pont l'Abbé avait reçu la visite d'une mission évangélique. 150 caravanes installées sauvagement sur plusieurs terrains. Des enrochement ont été depuis installés à l'entrée des principaux sites pour en interdire l'accès.

Thierry Mavic est interrogé par Régis Hervé.

L'été approche et avec lui, comme chaque année, commencent à arriver les premiers convois de gens du voyage en Bretagne. Les rassemblements estivaux des missions évangéliques ne surprennent plus personnes... mais ils continuent d'être un sujet sensible. Car malgré le schéma départemental d'accueil des gens du voyage, obligatoire depuis la Loi Besson, en France comme en Bretagne, la plupart des communes sont hors la loi. Toutes les villes de plus de 5.000 habitants devraient être équipées d'aire d'accueil permanente. C'est la même chose pour les rassemblements de l'été, beaucoup plus conséquents, des aires de grands passages fixes sont censées être construite depuis longtemps . Il n'y en a pas dans le Finistère.

L'anarchie l'an dernier à Pont l'Abbé

Faute de place du coup, les missions évangéliques s'installent, très souvent, illégalement sur des terrains non adaptés. A Pont l'Abbé, l'été dernier, 150 caravanes ont fait halte dans plusieurs endroits de la ville. Cela avait provoqué des tensions avec les riverains, des coûts pour la ville. Le maire avait menacé de démissionner par manque de solution. Il avait finalement coupé l'eau aux bornes incendies sur lesquelles les gens du voyage s'étaient branchées, les forçant à partir. Cette année, Thierry Mavic a pris les devants. Le maire de Pont l'Abbé a fait installer des rochers à l'entrée des parkings et des espaces verts pour en boucher l'accès.

A Quimper, le choix de l'anticipation

A Quimper, où 250 caravanes sont installées à Park Olier depuis la mi juin, la collectivité a fait le choix d'anticiper, plutôt que d'empêcher. Quimper Communauté dispose d'une équipe "gens du voyage". Cinq personnes y travaillent tout au long de l'année pour préparer l'arrivée des groupes. Cette première mission, arrêtée derrière la voie romaine, c'était annoncée. L'agglomération a négocié le choix du terrain avec ses représentants, installée en avance une benne à ordure et des toilettes chimiques, fait venir l'eau et l'électricité. Les porte-paroles de la mission évangélique se disent satisfaits.

Partager sur :