Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - "Tout le mois de novembre a été supprimé, c'est une catastrophe!" pour les santonniers du Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Le président de l’Association des santonniers en pays gardois, Yannick Fusier, témoigne de l'inquiétude de sa profession. Sans marché de Noël ni foire aux santons, comment survivre ?

Le santonnier Yannick Fusier dans son atelier de Clarensac.
Le santonnier Yannick Fusier dans son atelier de Clarensac. © Radio France - Leïla Méchaouri

Plus que quelques semaines avant Noël et les santonniers du Gard ne savent toujours pas s’ils pourront vendre leurs figurines qui ornent les crèches. "Dans la plupart des secteurs, l'activité pourra reprendre normalement au déconfinement, mais pour nous, une fois que la saison est finie elle est finie!", lâche Yannick Fusier, santonnier à Clarensac et président de l'Association des santonniers en pays gardois

À cause de la crise sanitaire, les salons sont annulés. Idem pour les marchés de Noël. Une catastrophe pour les santonniers qui écoulent leur production de toute une année sur les trois mois précédant les Fêtes. Dans le Gard, l’un des dix ateliers a d'ailleurs déjà décidé de fermer.

"Notre mois de novembre, on ne le rattrapera jamais quoiqu'il arrive!" - Yannick Fusier

"On pourra vendre nos santons l'année prochaine, mais ça veut dire au mois d'octobre de l'année prochaine, souligne le meilleur ouvrier de France. D'ici là il faudra continuer de payer nos charges, nos loyers, nos crédits sans rentrée d'argent."

Reprise des foires aux santons en extérieur ? 

Une mesure pourrait toutefois éclaircir le ciel de la profession en début de semaine prochaine. Après avoir plaidé leur cause auprès du ministre chargé des petites et moyennes entreprises Alain Griset, les santonniers pourraient avoir l’opportunité de vendre leurs figurines à nouveau. Ils bénéficieraient du décret autorisant la vente de sapins de Noël en milieu extérieur. "On se bagarre pour remettre en place certaines expos importantes", notamment en démarchant les maires poursuit Yannick Fusier. Les santonniers espèrent ainsi la reprogrammation du marché aux santons de Tarascon, initialement prévu en plein air le dernier week-end de novembre.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess