Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO - "Tuer sa compagne n'est pas un drame familial, c'est un assassinat", Nadine Lorin,déléguée aux droits des femmes

-
Par , France Bleu Touraine

La Touraine a vécu un sinistre dimanche. Deux femmes tuées par leur ex-compagnon. Hier, pouvoirs publics, associations et organismes sociaux réfléchissaient au futur protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes. Sur un an, ces violences augmentent de 25 %.

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon.
En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon. © Maxppp - Franck Fernandes

Indre-et-Loire, France

L'an dernier, 1950 plaintes ont été déposées en Indre-et-Loire pour des violences faites aux femmes. C'est 400 de plus qu'en 2017. Soit une hausse de 25%. Pour Nadine Lorin, déléguée départementale aux droits des femmes, cette augmentation s'explique surtout par la libération de la parole. 

"Il y a une révélation des faits beaucoup plus importante de la part des femmes. Parce qu'aujourd'hui, elles sont mieux accompagnées dans leurs démarches. _L'an dernier, rien qu'en Indre-et-Loire, on a formé 13 000 personnes à cette question des violences faites aux femmes_. Au total 70 organismes mobilisés. Des policiers et des gendarmes, mais aussi les assistantes sociales, les professions de santé, les bailleurs sociaux également..."