Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Un malvoyant expulsé d'un supermarché à cause de son chien guide à Marseille

mardi 9 octobre 2018 à 16:20 Par Thibault Maisonneuve et Emilie Briffod, France Bleu Provence et France Bleu

Un malvoyant âgé de 25 ans a été expulsé d'un Monoprix situé dans le quartier de la Blancarde à Marseille. La direction du magasin lui a reproché d'être accompagné d'un chien. La scène filmée est très commentée sur Internet. La chaîne du groupe alimentaire s'est excusée.

Un chien de l'association des chiens guide d'aveugles de PACA (photo d'illustration)
Un chien de l'association des chiens guide d'aveugles de PACA (photo d'illustration) © Maxppp -

Marseille, France

Un jeune malvoyant de 25 ans a été expulsé d'un supermarché Monoprix dans le quartier de la Blancarde dans le 4e arrondissement de Marseille, le 21 septembre dernier. La scène a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. On voit distinctement que le personnel du magasin refuse que le jeune Arthur reste à l'intérieur avec son chien guide, en s'appuyant sur le règlement qui prévoit que les animaux sont interdits dans les commerces de bouche.

Le malvoyant va jusqu'à montrer un certificat

Bien que le malvoyant montre un certificat qui l'autorise à avoir un chien dans les lieux publics, le gérant du magasin lui demande sans ménagement de sortir avec son animal. Ne voulant pas en rester là, le jeune homme veut porter plainte. 

Les excuses de Monoprix

La chaîne Monoprix qui condamne fermement les faits s'est excusé sur un post Twitter : "Nous sommes désolés pour cet incident, tout comme le directeur du magasin qui a revu le jeune homme l'après-midi pour s'excuser. Si pour des raisons sanitaires, les animaux ne sont pas acceptés dans nos magasins, les guides d'aveugles font évidemment exception", explique le groupe alimentaire qui affirme à France Bleu Provence que "des sanctions sévères ont été prises" sans préciser lesquelles et qu'un rappel des règles a été envoyé à l'ensemble des magasins.

90 plaintes par an

Selon la loi, les chiens guides d'aveugles sont autorisés à pénétrer dans tous les lieux publics. "Leur refuser un accès est considéré comme un acte discriminatoire" insiste la Fédération française des associations de chiens guides d'aveugles qui reçoit près de 90 plaintes par an.