Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Claire, une chanteuse normande, chante contre les violences conjugales

Claire, une chanteuse de 28 ans originaire d'Étretat, a écrit une chanson contre les violences conjugales dont elle a elle-même été victime.

Le clip de la chanson Coup de Foudre a été en partie tourné sur le toit de l’hôpital de Rouen.
Le clip de la chanson Coup de Foudre a été en partie tourné sur le toit de l’hôpital de Rouen. © Radio France - Claire Roignant / Avatar Production

Claire donne de la voix contre les violences conjugales. Ce mercredi 25 novembre est la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, une journée instaurée en 1999. Le gouvernement doit dresser un nouveau bilan ce mercredi, un an après le Grenelle contre les violences conjugales.

C'est dans ce contexte que Claire Roignant, ou Claire pour son nom de scène, vient de sortir sa première chanson en solo, "Coup de Foudre", une chanson qui traite des violences conjugales, écrite début 2020 par la jeune chanteuse de 28 ans, originaire d'Étretat et qui vit à Rouen.

Claire a elle même subi des violences psychologiques de la part de son ancien compagnon. C'était il y a 3 ans, des plaintes, des brimades, des mots rabaissants, mais c'est pour toutes les autres femmes victimes qu'elle a écrit cette chanson.  "Je pars d'une histoire personnelle, la violence c'est quelque chose que j'ai vécu, plus sous une forme psychologique. Je pense que j'ai pu écrire cette chanson et la diffuser parce que c'est peut-être quelque chose que j'ai surmonté, qui me parait loin, même si au fond de moi, dans ce que je suis aujourd'hui, c'est très actuel, ça fait ce que je suis. Mais cette idée de diffusion ça a plus été pour les autres que personnel", explique la chanteuse.

Le message c'est que les femmes victimes ne sont pas seules

"Le message c'est que les femmes victimes ne sont pas seules, il existe des structures, et elles possèdent la force, même si elles ne s'en rendent pas compte, les choses peuvent changer, et elles ont toute la force de le faire".

Claire s'est inspirée de son expérience pour écrire Coup de Foudre

La chanson est disponible sur les plateformes de téléchargement légales, et un clip a été réalisé au mois d’août. Un clip réalisé par Avatar Productions, tourné en partie sur le toit su CHU de Rouen, et qui met en scène une Karatéka, qui symbolise la volonté et la force nécessaire pour dire 'stop'.

On ne peut pas vivre toute sa vie en fonction de quelqu'un

Claire a voulu "placer la femme sur le toit du monde, sur le toit de Rouen". L’hôpital de Rouen n'a pas été choisi au hasard car c'est aussi un lieu "où l'on retrouve les structures d'accompagnement, d'aide, comme le CASA, le centre d'accueil spécialisé pour les agressions, et puis les urgences qui orientent les victimes de violences". "Il y a possibilité de changer de vie, de prendre les choses en main, on ne peut pas vivre toute sa vie en fonction de quelqu'un", ajoute-t-elle.

Claire voulait mettre "la femme sur le toit du monde, sur le toit de Rouen".

Le clip se termine avec ce message, "vous n'êtes pas seule", et la liste des numéros à appeler dont le 39 19.

Une augmentation des violences pendant les confinements

Pendant le premier confinement, les violences conjugales ont augmenté en France, les interventions de police ont augmenté de 42% pendant cette période, le nombre d'appels au 3919 a très fortement augmenté et les signalements à la plateforme gouvernementale arretonslesviolences.gouv.fr ont été multipliés par quatre.  

Depuis le reconfinement, les signalements sur la plateforme gouvernementale connaissent une hausse de 15%.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess