Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Une nouvelle campagne contre les violences éducatives

-
Par , France Bleu

L'association STOP VEO-Enfance sans violences lance ce mardi une campagne sur les réseaux sociaux. Le spot sera diffusé à la télévision à partir de vendredi. Il a pour but de rappeler aux parents que les gifles, les fessées, les humiliations peuvent avoir de graves conséquences sur les enfants.

Ce spot, intitulé « Les mots que je ne te dirais pas », sera d'abord présenté ce mardi matin à Adrien Taquet, Secrétaire d'Etat à la Protection de l'enfance.
Ce spot, intitulé « Les mots que je ne te dirais pas », sera d'abord présenté ce mardi matin à Adrien Taquet, Secrétaire d'Etat à la Protection de l'enfance. - Capture d'écran YouTube

Adoptée en Juillet 2019, la loi pour l'abolition des violences éducatives ordinaires (claque, fessée, pincements, humiliations) énonce que "l’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques". Pourtant les habitudes persistent dans certains foyers. A travers cette nouvelle campagne de prévention, l'association STOP VEO-Enfance sans violences souhaite amener les parents vers une prise de conscience et une "parentalité bientraitante". 

Un spot intitulé "Les mots que je ne te dirais pas"

Ce spot d'une minute met en scène la relation très forte entre une mère et son enfant, au travers de deux temporalités, une présente et une imaginée. Le message est clair : en arriver aux violences éducatives c’est renoncer à la communication. 

Des violences éducatives aux graves conséquences pour les enfants 

Un grand nombre d’études scientifiques concluent à de nombreuses conséquences des violences éducatives sur la santé et le développement de l’enfant. Les punitions corporelles favorisent les troubles du comportement et que les fessées, qui ont été distinguées des autres châtiments corporels, ne garantissent absolument pas une meilleure éducation, ni sur le court, ni sur le long terme car elles ne permettent pas aux enfants d’avoir un meilleur comportement, ne favorisent pas la coopération. Au contraire, ceux-ci deviennent agressifs et apprennent à résoudre leurs problèmes par la violence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu