Société

VIDEO - Une planète "presque jumelle" de la Terre découverte

France Bleu vendredi 18 avril 2014 à 9:15

Une vue d'artiste de la planète Kepler-186f
Une vue d'artiste de la planète Kepler-186f © MaxPPP

Pour la première fois, des astronomes ont découvert une planète qui présente des caractéristiques similaires à la Terre : sa température permet à l'eau d'exister à l'état liquide, ce qui permettrait la présence de formes de vie. Cette planète, située dans la voie lactée, se trouve toutefois à plusieurs millions de milliards de kilomètres de nous.

C'est une première mondiale : des astronomes, issus d'une équipe internationale, ont annoncé jeudi la découverte d'une planète, située en dehors de notre système solaire (on parle d'exoplanète), mais qui serait habitable, au même titre que la Terre . Kepler-186f, c'est son nom, a une température telle que l'eau peut y exister à l'état liquide, ce qui permet le développement de la vie. 

Kepler-186f est juste un peu plus grosse que la Terre, de 10% environ , et comme elle, c'est une planète rocheuse. Elle tourne en orbite autour d'une étoile plus petite que le soleil, et moins chaude, une "étoile naine". Pour faire le tour de son soleil (ce que la Terre fait en 365 jours), il lui faut 130 jours. Cinq autres planètes font partie du même "système solaire", mais seule celle-ci est dans la zone dite habitable, c'est-à-dire ni trop près ni trop loin du soleil, juste assez pour que la température soit propice à l'existence d'une forme de vie. Ce qui ne veut pas forcément dire pour autant qu'il y a de la vie sur cette planète. 

Une planète située à 4,6 millions de milliards de kilomètres

"Il s'agit d'un pas important dans la quête pour découvrir une exoplanète identique à la Terre ", explique Fred Adams, de l'université du Michigan. Car jusqu'à présent, toutes les exoplanètes situées dans la zone habitable autour d'une étoile étaient soit trop grandes, soit gazeuses. "Vu la petite taille de cette exoplanète, il y a de grandes probabilités qu'elle soit rocheuse et qu'elle ait une atmosphère ", précise Emeline Bolmont, chercheuse à l'Université de Bordeaux, membre de l'équipe internationale.

Peut-on imaginer aller un jour passer ses vacances sur Kepler-186f ? Certainement pas, à moins de prévoir des vacances sur plusieurs générations. Car cette planète se trouve à 490 années lumière du Soleil. Soit 4,6 milliards de millions de kilomètres. A bord de la fusée Apollo 10, la fusée habitée la plus rapide de l'Histoire, il faudrait... 13 millions d'années pour y aller . "Les futures missions de la Nasa (...) pourront découvrir les exoplanètes rocheuses les plus proches et déterminer leur composition ainsi que la nature de leur atmosphère ", explique donc Paul Hertz, de la NASA.

Partager sur :