Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Vendée : un mystérieux vandale dégrade les églises à Saint-Gilles-Croix-de-Vie

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les lieux de culte de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et de la commune voisine de Saint-Hilaire-de-Riez sont la cible de mystérieuses dégradations depuis plusieurs mois. Elles se sont intensifiées cet hiver. La gendarmerie a ouvert une enquête.

Un vitrail brisé dans l'église Sainte-Croix de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, vendredi 1er février.
Un vitrail brisé dans l'église Sainte-Croix de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, vendredi 1er février. © Radio France - Marc Bertrand

Statues poussées à terre et brisées en mille morceaux, pierres jetées dans les vitraux, bénitier et crèche de Noël dégradées... la paroisse de Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée ne compte plus les actes de vandalisme sur ses deux églises, Saint-Gilles et Sainte-Croix, et dans les locaux de la paroisse. Et c'est pareil dans la commune voisine de Saint-Hilaire-de-Riez

Quelqu'un en veut à la religion, on ne sait pas très bien pourquoi. C'est infernal. On se demande à qui ils en veulent - Marc, paroissien

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une dizaine de plaintes en un an

Les dégradations ne sont pas nouvelles. Cela fait près d'un an qu'elles se succèdent, mais "moins l'été, car il y a beaucoup de passage dans l'église", explique un paroissien. C'est surtout depuis cet hiver que les dégâts s'intensifient, les derniers à la mi-janvier. 

Il y a des années, des gamins venaient fumer de la drogue dans l'église, certains même y faisaient leurs besoins. Mais là, c'est autre chose - Paul, l'organiste

La paroisse et les deux communes ont porté plainte, à de multiples reprises : "On a déposé une dizaine de plaintes depuis un an", confie Josette Alabert, adjointe au maire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie en charge du patrimoine. "C'est quelqu'un qui veut qu'on voit ses méfaits, il s'attaque à des choses bien visibles".

Un statue abîmée par un jet de pierre, d'autres poussées à terre depuis leur socle.
Un statue abîmée par un jet de pierre, d'autres poussées à terre depuis leur socle. © Radio France - Marc Bertrand

La gendarmerie enquête

La mairie est responsable des bâtiments des deux églises. A ce titre, elle va devoir par exemple réparer les vitraux vandalisés : "Il faut les démonter puis les réparer, ça va nous coûter cher, entre 3000 et 5000€", se désole Josette Alabert.

C'est un vrai traumatisme pour les paroissiens. Nous sommes démunis face à cela - Josette Alabert

Le parquet des Sables-d'Olonne a ouvert une enquête, confiée à la gendarmerie. En attendant, la porte principale de l'église Sainte-Croix a été fermée, et les paroissiens s'y relaient pour surveiller les lieux, au cas où le ou les vandales reviendraient.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess