Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Vendée : un mystérieux vandale dégrade les églises à Saint-Gilles-Croix-de-Vie

dimanche 3 février 2019 à 5:00 Par Marc Bertrand, France Bleu Loire Océan

Les lieux de culte de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et de la commune voisine de Saint-Hilaire-de-Riez sont la cible de mystérieuses dégradations depuis plusieurs mois. Elles se sont intensifiées cet hiver. La gendarmerie a ouvert une enquête.

Un vitrail brisé dans l'église Sainte-Croix de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, vendredi 1er février.
Un vitrail brisé dans l'église Sainte-Croix de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, vendredi 1er février. © Radio France - Marc Bertrand

Saint-Gilles-Croix-de-Vie, France

Statues poussées à terre et brisées en mille morceaux, pierres jetées dans les vitraux, bénitier et crèche de Noël dégradées... la paroisse de Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée ne compte plus les actes de vandalisme sur ses deux églises, Saint-Gilles et Sainte-Croix, et dans les locaux de la paroisse. Et c'est pareil dans la commune voisine de Saint-Hilaire-de-Riez

Quelqu'un en veut à la religion, on ne sait pas très bien pourquoi. C'est infernal. On se demande à qui ils en veulent - Marc, paroissien

Une dizaine de plaintes en un an

Les dégradations ne sont pas nouvelles. Cela fait près d'un an qu'elles se succèdent, mais "moins l'été, car il y a beaucoup de passage dans l'église", explique un paroissien. C'est surtout depuis cet hiver que les dégâts s'intensifient, les derniers à la mi-janvier. 

Il y a des années, des gamins venaient fumer de la drogue dans l'église, certains même y faisaient leurs besoins. Mais là, c'est autre chose - Paul, l'organiste

La paroisse et les deux communes ont porté plainte, à de multiples reprises : "On a déposé une dizaine de plaintes depuis un an", confie Josette Alabert, adjointe au maire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie en charge du patrimoine. "C'est quelqu'un qui veut qu'on voit ses méfaits, il s'attaque à des choses bien visibles".

Un statue abîmée par un jet de pierre, d'autres poussées à terre depuis leur socle. - Radio France
Un statue abîmée par un jet de pierre, d'autres poussées à terre depuis leur socle. © Radio France - Marc Bertrand

La gendarmerie enquête

La mairie est responsable des bâtiments des deux églises. A ce titre, elle va devoir par exemple réparer les vitraux vandalisés : "Il faut les démonter puis les réparer, ça va nous coûter cher, entre 3000 et 5000€", se désole Josette Alabert.

C'est un vrai traumatisme pour les paroissiens. Nous sommes démunis face à cela - Josette Alabert

Le parquet des Sables-d'Olonne a ouvert une enquête, confiée à la gendarmerie. En attendant, la porte principale de l'église Sainte-Croix a été fermée, et les paroissiens s'y relaient pour surveiller les lieux, au cas où le ou les vandales reviendraient.