Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Visite d'un parc de sapins de Noël de dix hectares dans le Bruaysis

mardi 27 novembre 2018 à 11:18 Par Emma Sarango, France Bleu Nord

Depuis le 10 novembre et jusqu'au 7 décembre environ, les cultivateurs nordistes de sapins sont en pleine récolte. Rencontre avec Olivier Loridan, agriculteur dans le Bruaysis, qui possède une exploitation de dix hectares d'arbres de Noël.

Olivier Loridan au milieu du parc de Nordmann, le sapin le plus vendu pour les fêtes
Olivier Loridan au milieu du parc de Nordmann, le sapin le plus vendu pour les fêtes © Radio France - Sarango

Houdain, France

Vous avez sans doute choisi la place où il trônera - près de la cheminée, dans un coin du salon : le sapin va bientôt arriver chez vous ! La récolte a commencé le 10 novembre et se terminera autour du 7 décembre. Dans le Nord-Pas-de-Calais, ils sont une dizaine à cultiver les précieux conifères. Parmi eux : Olivier Loridan, 49 ans, installé à Houdain dans le Bruaysis (Pas-de-Calais). L'agriculteur nordiste produit essentiellement des plans de pommes de terre mais il possède aussi un parc de dix hectares de sapins qu'exploitaient déjà avant lui son père et son grand-père avant lui. Lui vend à quelques particuliers mais surtout à des jardineries et des collectivités. Ce sont par exemple ses sapins qui décorent le marché de Noël d'Arras.

Je fais partie de l'équipe du Père Noël !

Les sapins qu'Olivier vend cette année ont été plantés il y a neuf ans. "Tout au long de l'année, on désherbe, on taille pour ceux qui ont des défauts" explique l'agriculteur. "Et en ce moment on coupe, on emballe dans les filets, on pose la bûche, c'est exténuant !" reconnaît Olivier Loridan. Une activité très moyennement rentable puisqu'il faut attendre dix ans avant de percevoir les recettes des cultures. Pourtant il n'a jamais envisagé de renoncer : "Je fais partie de l'équipe du Père Noël ! sans sapin, pas de Noël et c'est magique de voir les yeux des enfants" se réjouit Olivier Loridan. Cette magie, Olivier l'a transmise à son fils qui travaille désormais à ses côtés : il devient la quatrième génération de Loridan à cultiver des sapins dans le Bruaysis.