Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Bénévolat à Dijon : deux chantiers en cours à la Cathédrale Saint-Bénigne

-
Par , France Bleu Bourgogne

Restauration de fresque et conservation des textiles liturgiques : deux chantiers ont lieu à la cathédrale Saint-Bénigne jusqu'à vendredi. De jeunes bénévoles sont suivis par des professionnels, une action de la fédération Rempart qui prend un sens particulier après l'incendie de Notre-Dame.

Deux bénévoles au travail : restauration de la fresque symbolisant une Trinité
Deux bénévoles au travail : restauration de la fresque symbolisant une Trinité © Radio France - Sophie Allemand

Dijon, France

En Bourgogne Franche-Comté, la fédération Rempart regroupe 40 associations qui organisent des chantiers de bénévoles. Durant deux semaines à Dijon, une petite dizaine de jeunes s'attaque à deux chantiers au sein de la Cathédrale Saint-Bénigne : la fresque murale de la chapelle Guillaume de Volpiano peinte en 1994 retrouve ses couleurs ; à côté les pièces vestimentaires utilisées lors des cérémonies sont conditionnées et mises en inventaire. 

Ces jeunes suivent les bons conseils de restaurateurs professionnels et sont pour la plupart étudiants en art. Ils sont très sensibles à la préservation du patrimoine, en particulier après l'incendie de Notre-Dame.

Restaurer la fresque usée de la crypte pour faire revivre l'original 

Constance en action - Radio France
Constance en action © Radio France - Sophie Allemand

Sous les ordres du restaurateur Luigi Vettori, Constance et cinq autres bénévoles grattent la fresque usée par la crasse et le lait de chaux. Elle a 19 ans et s'est inscrite à ce chantier sur ces vacances. Ils travaillent d'après photo, pour se rapprocher au maximum du travail original de l'artiste, selon la volonté du conservateur. 

Après les événements survenus à la Cathédrale Notre-Dame De Paris et le débat sur une possible modernisation de la flèche de Viollet-le-Duc, la restauration prend une dimension toute particulière pour Constance. L'évènement l'a beaucoup marquée. "Je suis partie sur ce chantier au bon moment au final au regard des évènements : c'est la question de la conservation et de la restauration du patrimoine. Comment on se réapproprie le truc ? Est-ce que l'on refait exactement comme c'était ? " Pour la jeune-femme, il est plus intéressant de reproduire le plus fidèlement possible et de laisser la création se développer ailleurs. "Si on veut faire quelque chose de moderne, dans ce cas là, on peut faire une nouvelle cathédrale," explique-t-elle. 

"C'est intéressant de refaire comme c'était" - Constance, bénévole

C'est le troisième et dernier chantier sur ces décors. Vendredi, l'échafaudage sera retiré et la fresque restaurée.

Conserver les textiles liturgiques de la Sacristie avant les travaux

Des travaux contre l'humidité vont avoir lieu dès septembre 2019 dans la sacristie, avant cela il faut protéger les trésors qu'elle cache : près de 500 pièces textiles datant des XVIIIème et XIXème siècles. Pour les conserver, certains textiles de liturgie seront déplacés, d'autre resteront mais seront protégés.  

Barbara est restauratrice, elle s'occupe des trois filles de ce chantier. Pour elle, Rempart permet de "découvrir des métiers qui sont peu connus, dans des lieux insolites", mais c'est aussi de _"l'aide".  Sans ça, il lui aurait fallu un an plaisante-t-elle, "même pour manipuler certaines pièces qui font trois mètres d'envergure ce n'est pas possible toute seule."_ Et cela pourrait ouvrir des vocations.  

La sacristie regorge de trésors  - Radio France
La sacristie regorge de trésors © Radio France - Sophie Allemand
Ce meuble à chapes (chapier) est immense et regroupe près de 200 pièces  - Radio France
Ce meuble à chapes (chapier) est immense et regroupe près de 200 pièces © Radio France - Sophie Allemand

Chaque bénévole paye 100 euros pour ces deux semaines. Ils sont logés et nourris. D'autres chantiers de ce type sont organisés aux Climats de Bourgogne par exemple, pour restaurer les murs en pierre sèche.

Reportage : atelier de restauration de la fresque de la crypte à Sainte-Bénigne