Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEOS - La carrière des Fusillés à Châteaubriant : un lieu chargé d'émotion

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le 22 octobre 1941, à Châteaubriant, au lieu-dit La Sablière, 27 prisonniers sont tués par les nazis en représailles à l’exécution d’un officier allemand. La carrière des Fusillés garde la mémoire de ces martyrs de la première heure.

La carrière des Fusillés à Châteaubriant
La carrière des Fusillés à Châteaubriant © Radio France

Châteaubriant, France

Ce mercredi 22 octobre 1941, c'est jour de marché à Châteaubriant.  Dans l'après-midi, 27 prisonniers du camp de Choisel, sont conduits dans des camions à La Sablière, près d'une ancienne ferme et d'une carrière de sable bordée de genêts et d'ajoncs. Neuf poteaux en bois y ont été plantés. 27 hommes, en majorité des communistes, sont exécutés. Quelques heures avant, ils ont juste le temps d'écrire un mot à leurs familles. Ils sont abattus en représailles de l’attentat du "Feldkommandant Hotz" de la place de Nantes. Parmi ces hommes, Guy Môquet, 17 ans, étudiant et militant communiste.  

Le même jour, 21 autres otages sont fusillés, 16 à Nantes et cinq au Mont-Valérien en région parisienne. Une première exécution collective en France qui va "indigner le monde entier" raconte Thomas Ginsburger-Vogel, fils de résistant et de déportée à Auschwitz et Ravensbrück. Il est président des "Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de Loire-Atlantique", membre des "Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant".  

Pour Éliane Nunge, cette carrière aux fusillés est un lieu chargé d'émotion. Elle est la gardienne du musée de la résistance installé dans l'ancienne ferme à l'entrée du site. Aujourd'hui âgée de 73 ans, elle continue à faire vivre la mémoire de ces 27 fusillés.    

France Bleu Loire Océan, Ouest-France et Presse Océan vous invitent à une grande soirée inédite, intitulée "Châteaubriant, les derniers secrets de l’entrée en résistance", qui aura lieu mardi 19 novembre, à 19 h, au Théâtre de Verre, à Châteaubriant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu