Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : L'immigration : un enjeu électoral 2017

VIDÉOS - Près de 200 personnes au match amical pour les réfugiés à Bretteville-sur-Laize

mardi 7 mars 2017 à 23:17 - Mis à jour le mercredi 8 mars 2017 à 11:42 Par Pierre Coquelin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Mardi soir, à Bretteville-sur-Laize, un match de football solidaire a eu lieu entre une sélection de journalistes sportifs normands, le FC Presse, et des réfugiés. Un moment de partage qui a rassemblé près de 200 personnes.

Les deux équipes ont posé pour les photographes juste avant le coup d'envoi à Bretteville-sur-Laize.
Les deux équipes ont posé pour les photographes juste avant le coup d'envoi à Bretteville-sur-Laize. © Radio France - Pierre Coquelin

Bretteville-sur-Laize, France

Maillot bleu, short blanc, chaussettes rouge : le symbole d'une intégration pour ces jeunes migrants, qui ont souvent fui la guerre en Afrique de l'Est (Soudan, Érythrée) avant de connaître la "jungle" de Calais. Depuis fin octobre, c'est à Bretteville-sur-Laize, entre Caen et Falaise, que ces réfugiés font leur vie.

Dans le public, près de 200 personnes. Beaucoup d'habitants, à l'image de Femke. Elle est Néerlandaise et organise des cours de français au CAO (centre d'accueil et d'orientation). Sur sa banderole, on peut lire : "Go, go CAO". "Il fallait souhaiter la bienvenue à ces gars. Là, c'est l'occasion. Ils sont "à donf", nous aussi. ça crée des liens", confie-t-elle.

Ce match, c'est d'abord une initiative, celle d'un journaliste sportif normand, Gaëtan Briard, de Ouest-France, qui avec ses collègues du FC Presse, ont mis sur pied ce beau moment de solidarité. Des migrants coachés par un joueur professionnel : le défenseur de Malherbe, Jordan Adéoti. C'est lui qui a dirigé la séance d'échauffement. Quand on lui a proposé de parrainer cette rencontre, il a tout de suite sauté sur l'occasion. "J'ai discuté un peu avec eux. Ils m'ont raconté leur histoire. Ils m'ont parlé de ce marasme de Calais. Maintenant, ils sont ici : ils ont envie de progresser pour vivre sur notre territoire et apporter leur contribution comme tout le monde".

"Un bel exemple de notre capacité d'accueil"

C'est le préfet du Calvados qui a donné le coup d'envoi. "Au premier jour de leur arrivée, je leur ai parlé des valeurs des sports collectifs pour leur dire qu'on allait apprendre à se connaître, à jouer ensemble sur le terrain. ça avait tout de suite éveillé quelque chose. Maintenant, ça c'est la suite. C'est un bel exemple de la capacité d'accueil de Bretteville et de notre pays. Je crois qu'il faut avoir confiance en nous et en l'autre", a expliqué Laurent Fiscus. Une initiative également saluée par la secrétaire d'État à la formation professionnelle, la Lexovienne Clotilde Valter, présente au match.

"Un bel exemple d'accueil" - L. Fiscus, préfet du Calvados

Pour la petite histoire, l'équipe des réfugiés l'a emporté 3 buts à 2 face aux journalistes sportifs. Le district a fourni des coupe-vents aux jeunes migrants.

0 sondage 1000 reportages - Radio France
0 sondage 1000 reportages © Radio France

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.