Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation DOSSIER : Vidéozap

VIDEOZAP - Les bébés nageurs refont surface et créent la polémique

jeudi 17 mai 2018 à 17:28 Par France Bleu, France Bleu

La Radio Télévision Suisse se serait bien passée de cette fronde des internautes après avoir exhumé une vidéo datant d'il y a 45 ans sur l’apprentissage de la nage chez les touts petits.

Une ancienne vidéo sur les bébés nageurs fait scandale en Suisse
Une ancienne vidéo sur les bébés nageurs fait scandale en Suisse - capture d'écran

France

Nous sommes en 1973 à Villars, dans le canton de Vaud, lors d'un cours de "bébés nageurs", et l’on comprend vite que la méthode est certainement plus rude qu’aujourd’hui. A commencer par ce "lancer de bébé" qui impressionne les parents. « La première fois, on a un peu peur quand on le lance depuis le bord de la piscine. Il descend jusqu’au fond et on se demande toujours s’il va remonter », s'inquiète un père. La séquence suivante s'avère encore plus angoissante. Un maître nageur coule littéralement deux bébés et les laisse remonter tout seuls. Les enfants rejoignent rapidement la surface et vont manifestement bien, quoi qu'un peu angoissés. Mais il n'en fallait pas plus pour que les internautes se déchaînent : « Méthode violente et traumatisante », « barbare », « brutale »... A l’inverse, certains préfèrent en sourire : « J’ai appris comme ça et j’adore nager, faut pas s’étonner de faire une génération de fragiles et d’assistés s’il faut les tenir par la main pour tout et n’importe quoi ». La vidéo a été vue plus de 2 millions et demi de fois. Un message nous prévient d’emblée de son caractère potentiellement violent.

Voir la vidéo ici.