Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Vidéozap

VIDEOZAP - "Nos trois religions, c'est comme une serrure à trois clés"

mercredi 16 mai 2018 à 18:14 - Mis à jour le lundi 14 mai 2018 à 22:13 Par France Bleu, France Bleu

C'est un anonyme pour qui témoigner était important. Après l'attentat au couteau de la rue Monsigny à Paris, Samir, un jeune musulman, est allé seul sur place le lendemain pour brandir une pancarte afin d'inciter chacun à plus de tolérance religieuse.

Un message de tolérance après l'attentat de la rue Monsigny à Paris
Un message de tolérance après l'attentat de la rue Monsigny à Paris - capture d'écran

France

Prôner la tolérance, plutôt que la haine de la religion de l'autre. Au lendemain de l'attentat de la rue Monsigny, dans le 2ème arrondissement de Paris, un jeune musulman parisien s’est rendu sur place avec une pancarte où l’on peut lire : « L’islamisme radical n’est pas ma religion. Je suis musulman, chrétien et juif avec laïcité. » Samirreconnaît une démarche totalement spontanée. « Je ne peux pas rester derrière mon canapé à rien faire. Alors j’essaie de faire avec mes petits moyens, avec mon cœur, avec ma sincérité. »« C’est mon devoir de dire « ces gens-là ne représentent pas ma religion, ces gens-là sont contre ma religion et contre le vivre ensemble. Il faut qu’on reste soudés, épaule contre épaule, qu’on n’oublie pas qu’on est sur le même bateau et qu’on ne doit pas faire d’amalgame. »« S’ils réussissent à nous diviser… et c’est ce qu’ils cherchent à faire, on coulera tous. »