Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vienne : des hélicoptères pour surveiller les lignes à haute tension

-
Par , France Bleu Poitou

SRD, le principal réseau de distribution de la Vienne, fait appel à Airtouraine pour surveiller les lignes à haute tension. Une façon rapide de couvrir des milliers de kilomètres de lignes.

L'hélicoptère de "Airtouraine" aide SRD à surveiller les lignes à haute tension.
L'hélicoptère de "Airtouraine" aide SRD à surveiller les lignes à haute tension. © Radio France - Marie Dorcet

Poitiers, France

Tous les ans, SRD met en place la surveillance des lignes à haute tension. Pour cela, pas de jumelles ou de drones, mais des hélicoptères. Il fait appel à un prestataire, "Airtouraine", chaque année pendant presque trois semaines, couvre un quart du réseau. En moyenne, 6 heures de vol par jour - par sessions d'une heure et demie pour se ravitailler - pour vérifier environ 1.500 kilomètres de lignes à haute tension. 

Surveiller pour anticiper des pannes

Le but de ces visites en hélicoptère, c'est de vérifier l'état des lignes et de relever toutes les anomalies. Elles sont ensuite transmises à SRD qui peut procéder à des réparations. Des hélicoptères qui s'approchent près des lignes, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous

"L'avantage de l'hélicoptère, c'est de pouvoir approcher à seulement quelques mètres des conducteurs, on voit très très bien ce qu'il se passe", explique Christophe Lesterpt, responsable qualité de distribution et stratégie d'exploitation. 

Travail d'équipe

Difficile de dire, même à cinq mètres, s'il y a un problème sur la ligne pour des yeux non habitués. Dans l'hélicoptère, ils sont trois, et évidemment formés à repérer les anomalies. Le pilote conduit l'hélicoptère, le navigateur le guide en suivant le réseau des lignes, et l'opérateur prend des photos des endroits endommagés. Tout est ensuite localisé par des données GPS avant d'être transmis à SRD. 

Maxime Hillairaud, l'opérateur - Gregory Barbier, le pilote - Florentin Chillou, le navigateur  - Radio France
Maxime Hillairaud, l'opérateur - Gregory Barbier, le pilote - Florentin Chillou, le navigateur © Radio France - Marie Dorcet

Cette surveillance par hélicoptère se fait depuis plus de 25 ans. Mais cette année, une petite nouveauté a fait son arrivée : un faisceau laser placé sous l'hélicoptère, qui permet de mesurer la distance entre les lignes et les arbres ou les maisons. 

Choix de la station

France Bleu