Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vienne : les pompiers en grève pour le maintien des emplois aidés

mercredi 22 novembre 2017 à 20:05 Par Clémence Dubois-Texereau, France Bleu Poitou

Les sapeurs pompiers de la Vienne sont en grève depuis le 16 novembre. Ils organisent des opérations de débrayage tous les jours pour dénoncer un travail à flux tendu et pour le maintien des 13 contrats aidés dans le département.

Images d'illustration.
Images d'illustration. © Radio France

Pas de manifestation mais des débrayages tous les jours. Pendant 59 minutes, un sapeur pompier s'arrête de travailler sur les onze personnes en service. "Cela amène notre employeur et notre hiérarchie à réduire notre effectif. On rassure la population, on assure la même qualité de secours. On veut que ça représente une légère gêne par rapport à la structure journalière. On souhaite maintenir le personnel opérationnel en garde et trouver une solution par rapport aux emplois aidés", explique Olivier Barlier, membre de la CGT.

Les contrats aidés sont amenés à disparaître début 2018. Chez les sapeurs pompiers de la Vienne, ils sont 13, des sapeurs pompiers auxiliaires comme ils les nomment. Sans emploi aidé, " ça fera du manque pour nous en personnel à la garde. Certains complètent une garde journalière qui permet d'assurer la sécurité de nos concitoyens" affirme Olivier Barlier. Une question reste en suspens pour les sapeurs pompiers : Qui pour remplacer ces contrats aidés? " Ils sont opérationnels 12 heures par jour puis sont relevés le soir par du personnel volontaire dont on le sait la disponibilité devient de plus en plus difficile à trouver" s’inquiète le délégué CGT.

Les sapeurs pompiers de la Vienne attendent désormais des solutions. D'ici là, ils maintiennent leurs débrayages jusqu'au 30 novembre. Un nouveau préavis de grève pourrait être déposé début décembre si aucune solution n'est trouvée.