Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Vierzon : porte ouvertes chez Algosup, future école d'ingénieurs en informatique

-
Par , France Bleu Berry

Elle ouvrira en septembre, à Vierzon, l'école Algosup recrute ses premiers étudiants. Une école qui formera des développeurs logiciels à Bac + 5. Les besoins sont énormes et les débouchés assurés. Recrutement après le bac ou à bac + 2.

L'école informatique Algosup ouvrira en septembre 2020 à Vierzon
L'école informatique Algosup ouvrira en septembre 2020 à Vierzon - Algosup

Algosup promet de faire appel à quelques uns des meilleurs intervenants mondiaux. Tous les cours se feront en Anglais. Quarante étudiants par promo, soit 200 d'ici cinq ans et un objectif de 500 en 2030.  Algosup a récupéré les anciens locaux de Ledger, 550 m2 à l'orée de Sologne. Ces six derniers mois, de nombreux travaux ont été menés pour les adapter et les équiper : " Ici par exemple, ce sera le laboratoire de langue, décrit Franck Jeannin, fondateur et président d'Algosup. On va faire seize petits boxes, isolés phoniquement, avec des casques, des micros, etc... Les élèves pourront travailler leur anglais en dehors des heures de cours classiques. C'est important puisque tout l'enseignement se fera en anglais. "

Dans cette salle, sera installé le laboratoire de langue, promet Franck Jeannin, président d'Algosup
Dans cette salle, sera installé le laboratoire de langue, promet Franck Jeannin, président d'Algosup © Radio France - Michel Benoit

La plupart des intervenants, une trentaine, travaillent dans les GAFAM (google, apple, facebook, amazon et microsoft). Chacun passera une semaine à Vierzon pour former ces étudiants à des notions très concrètes. 32 heures de cours par semaine : la moitié, très techniques, l'autre moitié plus transversales : " On travaillera aussi l'éloquence, la communication (orale, écrite), ajoute Franck Jeannin. On fera du théâtre d'improvisation, de l'expression de besoins, de la rédaction de spécifications. Des choses qui ne se périment pas. Une fois que c'est acquis, ça l'est pour toute la vie et cela sert même en dehors du boulot." 

Natacha Boez, campus manager d'Algosup
Natacha Boez, campus manager d'Algosup © Radio France - Michel Benoit

Il y aura même une formation au télétravail. Les frais de scolarité sont de 7.000 euros par élève et par an. Si l'étudiant satisfait aux tests, le financement des études sera automatiquement prévu grâce à un accord avec deux grandes banques : " Dès l'instant où l'élève passe nos critères de sélection, le prêt est automatique, différé de cinq ans détaille Franck Jeannin. Comme ce sont des métiers en tension qui paient bien, le retour sur investissement est rapide pour l'étudiant." 

Algosup formera à Vierzon, une quarantaine de développeurs logiciel chaque année
Algosup formera à Vierzon, une quarantaine de développeurs logiciel chaque année - Algosup

En 2023, Algosup emménagera dans l'ancien bâtiment B3 de la société française dans le centre de Vierzon : 10.000 m2 pour un campus informatique multi-partenaires. Le projet prévoit de créer une plate-forme numérique de 10.000 m2, "Une mini station F" promet Franck Jeannin. Le président d'Algosup imagine également d'autres campus à travers le monde, sur d'autres continents, mais Vierzon restera le seul en Europe.  Algosup organise des portes ouvertes ce samedi 27 juin, parc technologique de Sologne à Vierzon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu