Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vierzon : la maternité va t-elle fermer ?

jeudi 28 septembre 2017 à 17:48 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Le comité technique d'établissement a tourné court ce jeudi à l'hôpital de Vierzon : la CGT et Force Ouvrière ont quitté la réunion après avoir présenté une motion contre les propositions de la direction pour le retour à l'équilibre de l'établissement.

Le centre hospitalier de Vierzon est confronté à un déficit récurrent. La maternité pourrait fermer.
Le centre hospitalier de Vierzon est confronté à un déficit récurrent. La maternité pourrait fermer. © Radio France - Michel Benoit

Vierzon, France

L'hôpital de Vierzon souffre d'un déficit récurrent d'environ 2,5 millions d'euros par an. Aux grands maux, les grands remèdes : fermer la maternité pour n'accueillir à Vierzon qu'un service de périnatalité et suite de couches, c'est le projet que le directeur de l'hôpital a communiqué aux syndicats. Un projet inconcevable pour la CGT. Jean-Claude Houbion, son délégué syndical est clair : "Jamais nous n'accepterons cela, ni aucune suppression de poste. Vierzon, c'est quand même un bassin de population de 60.000 habitants !". Les futures mamans devraient aller accoucher sur Bourges. Il faut dire que le bloc chirurgical est dépassé à Vierzon. Il serait donc fermé la nuit pour ne conserver qu'une chirurgie ambulatoire. Le moderniser coûterait très cher. Et c'est bien ce qui rebute l'Agence Régionale de Santé. Pour l'intersyndicale FO/CGT, ces investissements sont incontournables. Jean-Claude Houbion estime les investissements nécessaires à 20 millions d'euros. Une somme énorme ! Pour l'instant, la CFDT ne s'est pas encore associé à l'intersyndicale, elle attend de voir si la proposition de fermeture de la maternité sera bien envoyée à l'Agence Régionale de Santé. "Dans ce cas, évidemment nous nous mobiliserons" prévient le syndicat. Une pétition a déjà recueilli plusieurs centaines de signatures.