Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vierzon : le nombre de bénéficiaires du Secours populaire a plus que doublé depuis le début d'année

-
Par , France Bleu Berry

La crise du coronavirus provoque un afflux dans les associations pour bénéficier notamment d'aide alimentaire. Dans le Cher, le Secours populaire de Vierzon a vu le nombre de ses bénéficiaires plus que doubler depuis le début de l'année. Les chiffres restent stables sur Bourges et St-Amand-Montrond

Le vestiaire du secours populaire de Bourges rouvre après avoir fermé cet été
Le vestiaire du secours populaire de Bourges rouvre après avoir fermé cet été © Radio France - Michel Benoit

1.229 personnes supplémentaires bénéficient notamment des colis alimentaires du Secours populaire de Vierzon. 867 familles, contre "seulement" 362 en début d'année : " On n'a pas d'explication", précise Pierre Ramat, secrétaire général adjoint de la fédération du Secours populaire du Cher. "Le plus important c'est qu'on ait pu répondre à cet afflux. Les bénévoles ont fait un travail formidable. Il a fallu gérer les stocks et trouver les approvisionnements. Heureusement sur Vierzon, on récupère beaucoup de denrées auprès des magasins." 

La commission financière du secours populaire du Cher planche déjà sur le budget 2021 de l'association.
La commission financière du secours populaire du Cher planche déjà sur le budget 2021 de l'association. © Radio France - Michel Benoit

On voit affluer notamment des personnes bénéficiant d'emplois précaires. Nathalie avait quitté son poste dans l'hôtellerie restauration, il y a trois ans à la naissance de sa petite fille. Elle ne se fait pas d'illusion pour retrouver quelque chose dans le contexte actuel de la covid. "Ma petite rentre à l'école en septembre. Je vais donc pouvoir retravailler mais ça va être compliqué de retrouver dans mon domaine. En plus, avec les horaires décalés, et ma petite fille, ça s'annonce presque impossible. Je vais voir si je peux trouver quelque chose." 

L'équipe de bénévoles du vestiaire du secours populaire, à Bourges
L'équipe de bénévoles du vestiaire du secours populaire, à Bourges © Radio France - Michel Benoit

Le gouvernement a débloqué 94 millions d'euros (en deux fois) pour les associations depuis avril, argent dont ont bénéficié les producteurs locaux notamment. "Cette aide a été précieuse. Un dispositif assez intelligent, explique Jacques Ramat puisque le versement d'une partie de cet argent était conditionné à des achats chez des producteurs locaux, pour les aider également pendant la pandémie."  Le Secours populaire du Cher a notamment acheté des volailles, des œufs, des fruits et des légumes, en circuit court. Les associations planchent déjà  sur les budgets 2021 et ne voient pas comment s'organiser sans un nouveau plan de soutien puisque l'étiage ne baissera certainement pas, tant que l'économie n'aura pas redémarré. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess