Société

Affaire Vincent Lambert : le CHU de Reims lance une nouvelle procédure de fin de vie

Par Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu mardi 14 novembre 2017 à 18:34

L'unité de soins palliatifs de l’hôpital Sébastopol de Reims où Vincent Lambert est hospitalisé depuis 2008
L'unité de soins palliatifs de l’hôpital Sébastopol de Reims où Vincent Lambert est hospitalisé depuis 2008 © Maxppp - Christian Lantenois

Une nouvelle procédure collégiale a été lancée au CHU de Reims pour décider de l'arrêt ou pas de l'alimentation et de l'hydratation de Vincent Lambert. Ce patient tétraplégique et en état de conscience minimale hospitalisé depuis 2008, après un accident survenu près de Chalons-en-Champagne.

C'est la quatrième fois que cette procédure est engagée. Elle doit permettre au médecin de décider ou non de l'arrêt des traitements. Les précédentes ont été contestées en justice ou bien stoppées, comme la dernière, pour manque de sérénité avait alors plaidé le médecin en charge de Vincent Lambert. On sait que la famille se déchire sur cette question.

Les proches de Vincent Lambert sont appelés à participer à cette procédure mais séparément. François Lambert, le neveu a été entendu ce mardi 14 novembre. Il reste favorable à une sédation terminale mais se dit persuadé que si cette décision est prise, "les parents de Vincent Lambert engageront de nouvelles procédures en justice".

Une famille déchirée

Vincent Lambert, 41 ans, est tétraplégique et hospitalisé dans un état végétatif au CHU de Reims depuis un accident de la route en 2008. Sa famille se déchire autour de sa fin de vie. Ses parents veulent le maintenir en vie coûte que coûte tandis que son épouse et son neveu François Lambert souhaitent que l'on abrège ses souffrances, que l'on mette fin à ce qu'ils estiment être un acharnement thérapeutique.