Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : L'affaire Vincent Lambert

Vincent Lambert : une tribune pour appeler à le laisser partir

lundi 18 juin 2018 à 19:19 Par Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Dans une tribune publiée ce lundi par le journal Libération, six frères et sœurs et un neveu de Vincent Lambert appellent à le laisser partir.

Hôpital Sébastopol Reims
Hôpital Sébastopol Reims © Maxppp - Daneil Fouray PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Reims

C'est un plaidoyer déchirant pour laisser partir Vincent Lambert. Six frères et sœurs et un neveu du patient  prennent la plume pour demander "ce qui nous parait le plus juste pour Vincent". 

Dans une tribune publiée ce lundi 18 juin par le journal Libération , des proches de Vincent Lambert, hospitalisé à Reims dans un état végétatif après un accident de la circulation en 2008, relèvent que "l'état clinique de notre frère et oncle n'a pas évolué positivement (...) L'équipe médicale relève depuis cinq ans des signaux réguliers, croisés et identifiés de résistance manifeste aux soins". Dans cette tribune, ils estiment être fidèles à ce qu'il a été : "Il était infirmier, suffisamment altruiste pour entendre les souffrances d'autrui".

Des frères et sœurs et un neveu de Vincent Lambert qui écrivent " nous prenons donc une nouvelle fois la plume pour dire le mieux possible ce qui nous parait le plus juste pour Vincent...". Une réponse au combat des parents de Vincent Lambert qui veulent le maintenir en vie.

Mercredi 20 juin, une nouvelle audience devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne doit évoquer les modalités d'une prochaine expertise de Vincent Lambert alors que la semaine dernière les trois médecins experts désignés ont annoncé se désister