Société

Vingt-deux travailleurs non déclarés sur un chantier au Haillan

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde jeudi 3 avril 2014 à 10:02

Les 22 ouvriers sans papiers étaient payés en liquide
Les 22 ouvriers sans papiers étaient payés en liquide © Stéphane Milhomme - Radio France

L'activité de l'entreprise sur le chantier de construction de 38 logements a immédiatement été suspendue par la préfecture en attendant les suites pénales.

C'est une opération conjointe de police, de l'Inspection du travail et de l'URSSAF sur un chantier en Gironde qui a permis de découvrir 22 ouvriers bulgares non déclarés, payés certains 40 euros par jour , voire non payés depuis janvier.L'opération, menée jeudi dernier sur un chantier de 38 logements au Haillan dans la grande banlieue de Bordeaux, a établi que les 22 Bulgares, travaillant pour la société Eko Engineering , ne faisaient pas l'objet d'un détachement préalable, requis pour entreprises établies hors de France, et n'étaient pas déclarés à l'URSSAF.

Les ouvriers ont été entendus par la police, mais n'ont pas fait l'objet d'obligation de quitter le territoire, a-t-on précisé de source policière. Le dossier à été transmis au parquet de Bordeaux. La préfecture a ordonné l'arrêt de l'activité d'Eko sur le chantier en attendant d'éventuelles suites pénales.