Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vins de Bordeaux : 20 bouteilles vendues par seconde dans le monde

lundi 23 avril 2018 à 17:27 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Le CIVB, Conseil Interprofessionnel du vin de Bordeaux, présentait son bilan 2017 ce lundi à Bordeaux. A retenir : une commercialisation qui progresse mais un millésime réduit en raison de la grêle et du gel.

Chai bordelais (illustration)
Chai bordelais (illustration) © Maxppp - maxppp

Bordeaux, France

Avec 4,8 millions d'hectolitres écoulés (645 millions de bouteilles) les ventes de vins de Bordeaux sont en hausse de 2 % par rapport à 2016. Les exportations progressent même de 8 % avec dans l'ordre la Chine, la Belgique et les Etats-Unis comme principaux clients.

Cette belle dynamique est portée par les millésimes 2015 et 2016 de grandes qualité avec de beaux volumes. — Allan Sichel, président du CIVB

Les vins de Bordeaux ont vu leurs ventes progresser sur tous les tableaux. La France reste le marché principal des viticulteurs girondins avec plus d'une bouteille vendue sur deux (56 %) mais l'export continue de gagner des parts (44 %). Les chinois, par exemple, sont devenus de vrais amateurs. Là-bas les exportations ont augmenté de 14 % en un an pour une valeur de presque 400 millions d'euros. 

Les viticulteurs  vont-ils pouvoir maintenir la cadence ? 

La question se pose d'autant que le millésime 2017 a été gravement touché par le gel et la grêle. La production est en baisse de 40 %.  Il y aura donc moins de vin à vendre l'an prochain c'est automatique mais Allan Sichel, président du CIVB reste optimiste : "Il y a moins de volume c'est vrai mais l'objectif c'est de continuer à alimenter les marchés. On a encore des stocks de 2015 et 2016 qui doivent aider à faire le lien. On pourra aussi mettre sur le marché un peu plus tôt le millésime 2018 que l'on espère plus généreux."

Prix moyen d'une bouteille de Bordeaux en grande surface : 5,50 euros et pas question de vendre moins cher. Le CIVB à décidé de partir en guerre contre les supermarchés qui proposent des vins de Bordeaux à moins de trois euros.

"Plus de Bordeaux à moins de trois euros" - Allan Sichel, président du CIVB