Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences conjugales : 400.000 participants à la consultation, quatre pistes présentées ce lundi

-
Par , France Bleu

De nouveaux outils pour lutter contre les violences conjugales vont être présentés ce lundi, selon France Inter, confirmant une information du Parisien. Quatre grandes pistes se sont dégagées des milliers de propositions faites sur la plateforme participative, Make.org.

Le gouvernement va dévoiler quatre nouveaux outils pour lutter contre les violences conjugales.
Le gouvernement va dévoiler quatre nouveaux outils pour lutter contre les violences conjugales. © Maxppp - Stéphanie Para

A quelques jours de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, de nouvelles pistes vont être présentées lundi par une grande coalition de la société civile pour lutter contre les violences conjugales. C'est ce qu'a appris France Inter ce dimanche, confirmant une information du Parisien

En novembre 2017, Make.org regroupait "les associations référentes dans la lutte contre les violences faites aux femmes, des grandes entreprises et fondations, des startups, des institutions et des médias". Trois ans après, la plateforme participative a réuni 400.000 participants. Environ 4.300 mesures ont été proposées par des citoyens, des associations ou encore des entreprises. Elles ont été triées, et l'exécutif a décidé d'en tirer quatre grandes pistes.

Quatre nouveaux outils

La première piste permet de travailler sur la déconstruction des stéréotypes sexistes auprès des enfants, via "Chouette pas chouette", des dessins animés d’1 minute 30, qui sensibilise "au respect de la différence". Ces 16 programmes courts sont destinés aux enfants âgés de quatre à six ans, ils seront diffusés sur les chaînes de France Télévisions, sur Gulli, ou encore sur M6. Des livrets pédagogiques seront également distribués aux enseignants de la maternelle à la 6e.

Deuxième piste : "Mémo de vie". Il s'agit là d'une application pour aider et accompagner les femmes victimes de violences conjugales. Grâce à cet outil, elles peuvent décrire ce qu'elles vivent, accéder à des contacts utiles ou encore enregistrer des messages envoyés par le conjoint violent. L'application permet de sauvegarder des preuves en cas d'actions en justice.

La troisième piste est une formation, sous forme de 15 courtes vidéos, intitulée "Comprendre pour mieux agir". Elle permet de renforcer la sensibilisation des policiers et des personnels du ministère de l'Intérieur, pour mieux prendre en charge les victimes, en complément des formations déjà existantes.

Enfin, la quatrième mesure concerne les dispositifs d’hébergement d’urgence pour les femmes violentées, "grâce à la collaboration avec des hôtels et la mobilisation de nuitées invendues", peut-on lire sur Make.org. L'ambition, c'est que chaque année, 10.000 victimes puissent trouver un abri d'urgence.

Hausse des signalements de 15%

Ces différentes mesures seront présentées ce lundi par la ministre chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, et Marlène Schiappa, la ministre déléguée auprès du ministère de l'Intérieur chargée de la citoyenneté.

Depuis le début du reconfinement, le nombre d’appels de victimes de violences conjugales, sexistes et sexuelles sur la plateforme dédiée du gouvernement est en hausse de 15%.

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré 142.310 plaintes pour violences conjugales, tous sexes confondus, en 2019. Un chiffre est en hausse de 16% par rapport à l'année précédente.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess