Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences conjugales : des dispositifs d'aide malgré le confinement

Les CIDFF (Centres d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles) restent mobilisés avec des dispositifs d'aide malgré le confinement

Violences conjugales (photo d'illustration)
Violences conjugales (photo d'illustration) © Maxppp - Alexis Sciard IP3 PRESS/MAXPPP

Violences conjugales : des dispositifs d'aide malgré le confinement

Les CIDFF (Centres d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles) ont réalisé une enquête sur les impacts du confinement sur les demandes de femmes victimes de violences.  

Pendant le confinement, 71 % des violences signalées aux professionnel·le·s des CIDFF sont des  violences au sein du couple avec en premier plan les violences psychologiques (27 %) et les violences physiques (24 %). 

Cette période renforce le sentiment d'isolement, d'insécurité et rend difficile les démarches pour partir du domicile et trouver un nouvel hébergement, ou pour faire un dépôt de plainte.  

il y a une méconnaissance des dispositifs mis en place pour les femmes victimes de violences pendant le confinement 

Des permanences qui sont maintenues. 

Dans l'extrait à écouter sur cette page, écoutez Laure Benimeli, professionnelle du CIDFF de la Marne. Elle nous raconte comment une femme a été aidée et accompagnée à distance, uniquement par téléphone.

Violences conjugales : des dispositifs d'aide malgré le confinement

Des points  éphémères d'information pour les femmes victimes de violences

Des points éphémères d'information pour les femmes victimes de violences sont en cours de déploiement dans des centres commerciaux et dans le respect des règles de sécurité sanitaires. Des juristes sont joignables pour les aider dans leurs démarches et les orienter. 

En cas de nécessité absolue, le CIDFF de la Marne peut recevoir physiquement les femmes victimes de violences conjugales et leur.s enfant.s.  

Joindre le CIDFF de la Marne par mail : cidffdelamarne@gmail.com
par téléphone 06 69 22 72 70.

Des CIDFF partout en France  

Des antennes CIDFF il y en a un peu peu partout dans le Grand Est comme à Chalons en Champagne, Charleville-Mezières, Troyes, Chaumont, Longwy, Verdun, Metz, Forbach, Nancy, Lunéville, Épinal, Strasbourg et Mulhouse.   

RDV également sur le site infofemmes.com

Olivier Cattiaux

Choix de la station

À venir dansDanssecondess