Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Violences conjugales : le gouvernement annonce cinq mesures pour "enrayer le fléau"

lundi 1 octobre 2018 à 10:23 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, a annoncé lundi une série de mesures pour "enrayer le fléau" des violences conjugales et faire en sorte que "les femmes partent avant qu'il soit trop tard".

Une femme victime de violences conjugales (illustration)
Une femme victime de violences conjugales (illustration) © Maxppp -

123 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit environ une tous les trois jours, lors de l'année 2016. 

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, détaille, ce lundi matin, dans un communiqué, la mise en place d'un plan gouvernemental contre les violences conjugales. Il est, selon le secrétariat d'Etat, le fruit de plusieurs mois de concertation avec "des victimes, des associations et experts de terrain." 

Campagne TV

Ce plan prévoit une campagne télévisuelle visant notamment les témoins de violences, et dont la diffusion, déjà annoncée, a commencé dimanche. Elle s'accompagne de messages via les réseaux sociaux, sous le mot-clé #nerienlaisserpasser : 4 millions d'euros sont consacrés à ce volet. 

Le plan vise également un objectif de 100% de réponses au numéro 3919, destiné aux victimes de violences et à leurs proches : "L’Etat finance 3 postes supplémentaires d’écoutantes via une subvention supplémentaire de 120 000 Euros pour le numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés." 

Plateforme de signalement en ligne 

Le gouvernement annonce l'ouverture d'une plateforme de signalement en ligne de violences sexistes et sexuelles, nommée Astrée, pour faciliter le dépôt de plainte. Elle sera opérationnelle "en octobre".

Le plan promet également l'engagement des premiers "Contrats Locaux Contre les Violences" : il s'agit d'un "dispositif de partage d’alertes entre professionnels de la justice, de la police, de la santé et les travailleurs sociaux, autour des Préfets et en partenariat avec les deux grandes associations de défense des femmes : le CNIDFF et la FNSF pour intervenir 'avant qu’il ne soit trop tard'", selon le communiqué, qui précise que les premiers seront signés "en région Nord", sans plus de précision. 

Géolocalisation des places d'hébergement d'urgence

Enfin, une plateforme de géolocalisation des places d'hébergement d'urgence, à disposition des professionnels, sera mise en place. 

La comédienne Muriel Robin a initié la semaine passée une tribune pour que les victimes de violences conjugales "ne meurent plus dans l'indifférence totale" et appelé à un rassemblement samedi prochain à Paris.