Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Violences conjugales : plus de 400 plaintes dans le Pays viennois depuis janvier

vendredi 25 novembre 2016 à 16:40 Par Maxime Bacquié, France Bleu Isère

Ce vendredi, c'est la journée internationale de lutte contre les violences faîtes aux femmes. L'occasion de rappeler quelques chiffres effrayants lors d'un colloque organisé à Vienne et d'évoquer tous les dispositifs existants et renforcés par le nouveau plan d'action du Gouvernement.

Une femme sur dix est victime de violence conjugale en France
Une femme sur dix est victime de violence conjugale en France © Maxppp - Florian Salesse

Vienne, France

Au lendemain du rejet de la demande de grâce de Jacqueline Sauvage, condamné pour avoir tué son mari, qui la battait, un colloque était organisé ce vendredi à Vienne, en Isère, sur les violences conjugales, alors que le 25 novembre est la journée internationale de lutte contre les violences faîtes aux femmes.

"Une des seules solutions pour les femmes battues, c'est de les mettre à l'abri" Saïda Yaya

Seulement 14 % des victimes portent plainte

L'occasion de rappeler quelques chiffres effrayants : une femme sur 10 est victime de violence conjugale en France et une femme en meurt tous les deux jours et demi. Ces violences peuvent être physique, psychologique, sexuelle voire même économique. Et trop souvent, ces violences restent cachées, étant donné que seulement 14 % des victimes portent plainte. C'est pourquoi il faut libérer la parole.

Le 3919 : un numéro anonyme et gratuit composé par 50.000 femmes l'an dernier

Pour cela, le premier réflexe peut être de composer le 3919, un numéro mis en place par le gouvernement en 2014. Il est gratuit et anonyme et en 2015, 50.000 femmes l'ont composé en France. Au bout du fil, des agents formés redirigent ensuite les victimes vers les services compétents. Cela peut-être la police ou la gendarmerie pour faire un signalement, une assistante sociale ou une association comme l'Apress ou Rivhaj en Isère.

"C'est essentiel que les femmes battues puissent appeler anonymement des professionnels" Saïda Yaya, référente en Isère des violences conjugales

Depuis début janvier, plus de 400 signalements ont été effectués dans le Pays viennois. Une des solutions pour ces femmes battues, pour les éloigner au moins temporairement de leur conjoint, c'est l'accueil d'urgence. Mais aujourd'hui il n'existe que 1.550 places en France dont 80 en Isère (60 à Grenoble 10 à Bourgoin-Jallieu et 10 à Vienne). C'est une des priorités du nouveau plan d'action présenté mercredi par le gouvernement.

Un plan de 125 millions d'euros sur deux ans

La ministre des Familles Laurence Rossignol a présenté ce plan de 125 millions d'euros sur deux ans, qui prévoit notamment la création de 350 places d'hébergement d'urgence. Pour sensibiliser l'opinion, le gouvernement va par ailleurs diffusé 11.000 affiches sur tous les supports.

    - Visactu
© Visactu -