Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Violences conjugales : un Grenelle pour quoi faire ?

-
Par , , France Bleu RCFM

Alors qu'un centième féminicide a été commis en fin de semaine dernière, le gouvernement lance ce mardi le Grenelle des violences conjugales, qui durera jusqu'au 25 novembre. Une réunion aura lieu aussi à Bastia. Les associations attendent des actes concrets.

Cent féminicides ont eu lieu depuis le début de l'année
Cent féminicides ont eu lieu depuis le début de l'année © Maxppp -

Ce mardi s'ouvre donc le Grenelle consacré à la lutte contre les violences faites aux femmes. Une date, le 3 septembre, qui n'a pas été choisie au hasard, elle fait référence au 3919, le numéro d'appel de la plateforme d'écoute dédiée aux femmes victimes de violences. 

Un Grenelle qui se tient à Paris, mais aussi en région, notamment en Corse. A  Bastia, une table-ronde est prévue ce mardi après-midi. Les associations demandent des actes concrets, par exemple une meilleure prise en compte des plaintes déposées par les victimes. On se souvient que malgré plusieurs plaintes auprès de la gendarmerie de l’Île-Rousse, Julie Douib avait été assassinée par son ancien compagnon en mars dernier. "Il est évident qu'une main courante n'a pas lieu d'être en matière de violences conjugales, affirme Franck Rastoul, le procureur général près la cour d'appel de Bastia (...) S'il y a des violences caractérisées, il faut un dépôt de plainte. Et j'ai demandé d'être particulièrement attentif pour que nous puissions judiciariser toutes les procédures qui méritent de l'être. Comment la justice, les services de police peuvent être au plus près de la réalité des situations, c'est ça tout l'enjeu du Grenelle". 

Franck Rastoul, procureur général près la cour d'appel de Bastia

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu