Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Violences conjugales : une creusoise salue la mise en place d'un questionnaire pour policiers et gendarmes

-
Par , France Bleu Creuse

Le gouvernement a présenté ce lundi matin les mesures issues du Grenelle des violences conjugales. Pour cette creusoise, victime de violences pendant des années, la grille d'évaluation pour les gendarmes et les policiers est une très bonne chose.

Le gouvernement a dévoilé une cinquantaine de mesures, à l'issue du Grenelle des violences conjugales.
Le gouvernement a dévoilé une cinquantaine de mesures, à l'issue du Grenelle des violences conjugales. © Maxppp - Stéphanie Para/PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Département Creuse, France

Une cinquantaine de mesures, avec pêle-mêle, 1000 places d'hébergements d'urgence en plus, le dépôt de plainte possible à l'hôpital, la prise en compte du harcèlement comme circonstance aggravante pour punir le "suicide forcé". Le gouvernement a dévoilé ses choix, à l'issue du Grenelle des violences conjugales. 

"J'avais annoncé une grille unique d'évaluation du danger" pour les policiers et gendarmes qui accueillent les femmes victimes de violences, déclare le premier ministre. "Elle vient d'être finalisée, elle sera diffusée dès aujourd'hui à toutes les brigades et tous les commissariats". Par ailleurs, "l'audit sur les conditions d'accueil des femmes victimes de violences a déjà concerné 130 brigades de gendarmerie et services de police. Nous avons également contacté 150 victimes. "

La grille de questions pour les gendarmes et policiers saluée par une victime creusoise

En Creuse, cette mesure est particulièrement saluée par Maryse. "Je trouve que c'est bien parce qu'avec ces questions, nous allons peut-être pouvoir mieux nous faire comprendre", estime cette femme, victime de son compagnon entre 2011 et 2015. "Pour eux, violences, ça veut forcément dire des marques. Moi il savait où il fallait frapper, je n'en avais pas tout le temps. Peut-être que les gendarmes et la police comprendront qu'on vit dans un mal-être et dans la peur. Peut-être qu'avec ça, la femme, ou l'homme, car il y en a, pourra mieux se faire comprendre."

Un milliard d'euros sera dédié l'an prochain à l'égalité entre les femmes et les hommes, dont 360 millions pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles. Un chiffre trop bas pour certaines associations : "C’est quasiment la même somme qu'en 2019" déplore le collectif Nous Toutes dans un communiqué. Autre mesure notable, le 39 19, le numéro d'écoute téléphonique dédié aux femmes victimes de violences conjugales, sera désormais joignable 7 jours sur 7 et 24h sur 24.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu