Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Violences contre les pompiers : « Quand vous avez un couteau à 20 centimètres du visage, ça marque."

-
Par , France Bleu Picardie

Les violences contre les pompiers ont augmenté de 200% en 10 ans. Dans la Somme, une quinzaine d’agressions ont été recensées depuis le mois de septembre.

Le colonel Hervé Boulard, Directeur départemental adjoint du SDIS de la Somme
Le colonel Hervé Boulard, Directeur départemental adjoint du SDIS de la Somme © Radio France - Claudia Calmel

Amiens, France

Trois sénateurs présentent aujourd'hui un rapport pour lutter contre les agressions lors des interventions des sapeurs-pompiers. Elles ont augmenté de plus de 200 % en 10 ans. Dans la Somme, une quinzaine d'acte de violence, physique ou verbale, ont été répertoriés depuis le mois de septembre.

Les élus proposent entre autres des sanctions pénales plus sévères, des plaines plus systématiques et une meilleure protection des unités d'intervention. Le colonel  Hervé Boulard, Directeur Départemental adjoint du Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Somme était l’invité de France Bleu Picardie ce matin pour évoquer la situation des pompiers du département. 

Selon le colonel Hervé Boulard, "Les agressions ont toujours existé, elles ont toujours fait partie du quotidien des sapeurs-pompiers. Mais nous sommes peut-être arrivés à un seuil d’acceptabilité qui fait que les pompiers ne supportent plus d’être pris à partie. Etre victime d’une agression, même s’il n’y a pas de blessure physique, c’est douloureux à porter. Lundi, le SDIS de la Somme a rencontré deux agents qui ont été agressés par une femme qui menaçait d’attenter à ses jours. Elle a fini par pointer un couteau sur eux. Le face-à-face a duré 30 secondes. Il n’y a pas eu de blessés en tant que tel. Mais imaginez-vous : quand vous avez un couteau à 20 centimètres du visage, ça marque. "

"Quand plus personne ne répond présent, nous continuons inlassablement à lever la main"

Selon le colonel Hervé Boulard l’augmentation de ces agressions peut s’expliquer par un contexte social compliqué : " Les causes sont multiples. Je suis tenté d’y voir un problème sociétal : avant les personnes souffrant de troubles psychologiques ou victimes de boisson étaient peut-être mieux prises en compte par la société, par leurs familles : la solidarité s’exprimait mieux. Il y a certainement des défaillances dans l’accompagnement et la prise en charge de toutes ces situations. Et les pompiers sont en bout de chaîne : quand plus personne ne répond présent, nous continuons inlassablement à lever la main et à dire « oui ». Mais le système atteint ses limites : une ambulance qui part pour la prise en charge d’une personne qui n’est pas réellement en danger, cet équipage ne pourra pas assurer un départ pour une urgence réelle comme un arrêt cardiaque. On veut bien prendre notre part, accompagner, faire du social et assister la population, mais il ne faut pas que ça se fasse au détriment de notre cœur de métier : l’urgence. " 

Parmi les autres actualités, les pompiers de la Somme vont facturer aux particuliers dès début 2020 les interventions pour des situations d'ivresse sur la voie publique : ce type d’interventions sera considéré comme ne relevant pas des compétences légales du SDIS, comme les destructions de nids de guêpes ou de frelons. Elles pourront être facturées 221 € le jour en semaine, 273 € les dimanches et jours fériés et 325 € la nuit.

Le colonel Boulard est aussi revenu sur les besoins du SDIS de la Somme qui recherche des pompiers volontaires, notamment dans l’est du département.  

L’interview complète du Colonel Hervé Boulard est à réécouter en cliquant ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu