Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Violences faites aux femmes : "Pas une de plus!" scandent les Cherbourgeois

-
Par , France Bleu Cotentin

Un peu plus d'une centaine de Cherbourgeois se sont rassemblés samedi matin devant le théâtre pour rendre hommage aux victimes de violences conjugales et pointer du doigt les dysfonctionnements des pouvoirs publics.

Un peu plus d'une centaine de personnes ont écouté la lecture des 137 noms de victimes de violences conjugales depuis le début de l'année.
Un peu plus d'une centaine de personnes ont écouté la lecture des 137 noms de victimes de violences conjugales depuis le début de l'année. © Radio France - Benoît Martin

Plus d'une centaine de citoyens et quelques élus se sont retrouvés ce samedi matin à Cherbourg, sur la place De Gaulle. Comme un peu partout en France, en ce 23 novembre, ils entendaient manifester leur soutien aux femmes victimes de la violence des hommes et demander que des mesures soient prises pour lutter contre ce fléau. 

Inscrits sur une longue banderole dépliée au centre de la place, les prénoms et les âges des 137 femmes tuées depuis le début de l'année en France ont été cités un à un avant une prise de parole visant à interpeller l'ensemble de la population sur le comportement citoyen à adopter lorsqu'une femme est en danger ou en cas de suspicion de mauvais traitements. 

137 noms de victimes figurent sur la banderole déployée lors du rassemblement. Le dernier a été rajouté seulement la veille. - Radio France
137 noms de victimes figurent sur la banderole déployée lors du rassemblement. Le dernier a été rajouté seulement la veille. © Radio France - Benoît Martin

Des roses blanches dans la fontaine

Dans la foule, les personnes présentes réclamaient aussi plus de moyen pour mieux prendre en compte la parole des femmes, et garantir leur sécurité lorsqu'elles décident de dénoncer les violences dont elles sont victimes. 

Le rassemblement s'est achevé par une minute d'applaudissement à la mémoire des victimes avant que des roses blanches ne soient déposées dans la fontaine.   

Au terme du rassemblement, restaient les roses déposées dans la fontaine, pour continuer de se souvenir des victimes. - Radio France
Au terme du rassemblement, restaient les roses déposées dans la fontaine, pour continuer de se souvenir des victimes. © Radio France - Benoît Martin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu