Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences faites aux femmes : six nouveaux appartements pour accueillir les victimes sur Bordeaux Métropole

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Une convention a été signée ce lundi soir pour permettre un accueil aux femmes victimes de violences conjugales. Six nouveaux appartements, soit dix places, gérés par l'APAFED, seront accessibles pour les femmes et leurs enfants.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Valérie Vrel

Dix femmes victimes de violences conjugales pourront bientôt avoir accès à un appartement dans la métropole. La ville de Bordeaux vient de signer ce lundi soir une convention avec deux bailleurs (DomoFrance et Aquitanis) et l'association Apafed (Association pour l'accueil des femmes en difficulté) pour mettre à disposition six logements

L'Apafed aura la gestion des lieux et loura les appartements mais "au bout d'un certain temps, dix ou douze mois maximum", précise le directeur Jean-Louis Roux-Salembien. "La personne pourra devenir locataire de ce lieu. Ensuite, grâce au partenariat, la mairie de Bordeaux nous donnera un nouvel appartement. C'est un système un peu novateur de retour au relogement." 

Permettre aux femmes d'avoir une solution immédiate pour se mettre à l'abri

DomoFrance déjà engagé sur le bassin d'Arcachon dans une démarche similaire voulait s'engager également à Bordeaux. "L'enjeu pour le bailleur social est de permettre aux femmes d'avoir une solution immédiate pour se mettre à l'abri en attendant une solution pérenne", explique le directeur général Françis Stephan. "Nous sommes le plus gros bailleur de la métropole donc c'était vital que nous nous engagions."

En deux ans la ville de Bordeaux a alloué 160.000€ de subvention spécifiquement dédiées à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu