Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences policières : près de 300 personnes manifestent à Valence

Près de 300 personnes se sont retrouvées ce mardi soir dans le centre-ville de Valence pour ce qui était le premier rassemblement en Drôme-Ardèche depuis la mort de George Floyd aux Etats-Unis qui a réactivé la question des violences policières.

Les manifestants ont symboliquement mis un genou à terre autour de la fontaine monumentale
Les manifestants ont symboliquement mis un genou à terre autour de la fontaine monumentale © Radio France - Tommy Cattanéo

Ce sont des autocollants collés dans la nuit de lundi à mardi un peu partout en ville qui ont informé de ce rassemblement prévu à 18 heures à la fontaine monumentale à Valence. Près de 300 personnes ont répondu à cet appel : beaucoup de jeunes notamment issus de l'immigration, des gilets jaunes également ainsi que des militants arborant quelques drapeaux NPA, CNT et SUD.

Les manifestants, qui ont défilé dans le calme dans le centre-ville, estiment qu'il faut en finir avec les dérapages lors d'interpellations, certains évoquent aussi leur ras-le-bol des contrôles au faciès. Ce rassemblement se déroule en écho aux manifestations organisées ailleurs en France alors que se déroulent à Houston au Texas les obsèques de George Floyd, un noir américain tué par un policier le 25 mai dernier.

Certains manifestants arboraient des pancartes avec le logo de "Black Lives Matter".
Certains manifestants arboraient des pancartes avec le logo de "Black Lives Matter". © Radio France - Tommy Cattaneo

Les policiers "sont là pour nous protéger"

"J'ai déjà reçu des coups de matraque lors d'un manif alors que j'étais seule et que je ne faisais rien", assure Amel. "Pour ça et toutes les autres violences que j'ai pu voir, je veux me battre parce que ce n'est pas normal. Nous ne sommes pas contre les policiers, on est avec eux, on veut qu'ils nous protègent. Ils sont là pour ça, nous protéger."

Pour son amie Kenza, le problème est plus global. "Le racisme, on ne le retrouve pas que dans la police, mais on le retrouve partout", explique la jeune femme. "Il a fallu un drame aux États-Unis pour que tout le monde réagisse, alors qu'on le subit depuis toujours."

Kenza et son amie Amel ont tenu à participer à cette manifestation.
Kenza et son amie Amel ont tenu à participer à cette manifestation. © Radio France - Tommy Cattaneo.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess