Société

Viols à Paris : la majorité des agressions n'ont pas lieu dans la rue

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région vendredi 22 janvier 2016 à 12:39

Femme (illustration)
Femme (illustration) © Maxppp

Profil de l’agresseur, victimes, lieux où les viols se produisent : l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a publié vendredi une enquête sur les 688 agressions sexuelles déclarées et commises à Paris entre 2013 et 2014. C'est une première.

Un rapport sur les 688 viols déclarés à Paris entre 2013 et 2014 vient d'être publié par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Cette étude, qui est une première, permet de faire tomber quelques idées reçues et de mieux cerner le profil des agresseurs et des victimes.

Les viols ont rarement lieu dans la rue

C'est dans le Ier, le XVIe, le XVIIIe et le XIe arrondissement que les viols sont les plus nombreux.  Le VIe et le VIIe sont les arrondissements les moins concernés par ce type d'agression. Les viols sont aussi très importants dans les lieux de passage comme les grands axes (quartier des Halles, boulevard de Sébastopol ou boulevard Barbès) ou les gares (gare du Nord ou Montparnasse) et dans les quartiers qui ont une forte vie nocturne.

La plupart des viols ont lieu la nuit et près des trois quarts des agressions sexuelles se produisent dans des espaces privés et non pas dans la rue (12%) comme on pourrait le croire. Ils sont commis principalement dans des lieux d'habitation (57%) mais aussi des cabinets médicaux, des caves, des voitures et 26% dans des espaces publics.

57% des viols ont été commis dans des lieux d'habitation - Aucun(e)
57% des viols ont été commis dans des lieux d'habitation - ONDRP

Près de 90% des personnes qui sont violées sont des femmes qui ont en moyenne 30 ans. Un tiers des victimes sont de nationalité étrangère. La moitié d’entre elles avait bu de l'alcool et/ou consommé de la drogue au moment des faits.

Les agresseurs rencontrent souvent leurs victimes dans un lieu de nuit

Les violeurs sont des hommes dont l'âge moyen est de 34 ans. Un peu plus de la moitié d’entre eux sont de nationalité étrangère. La moitié avait déjà eu affaire à  des services de police avant leur interpellation pour viol. Un violeur sur deux connaissait la victime avant l'agression. La rencontre a lieu la plupart du temps dans un lieu de nuit. Dans 10% des cas, c'est à plusieurs que les viols sont commis.

Les victimes et les agresseurs - Aucun(e)
Les victimes et les agresseurs - ONDRP

Contrairement à ce que l'on pourrait aussi penser, la violence physique est le moyen le moins utilisé (15%) par les agresseurs. C'est en menaçant leurs victimes et souvent sans violence qu'ils parviennent dans près des deux tiers des cas, à les soumettre. Quand une arme est utilisée par le violeur, c'est la plupart du temps une arme blanche.

Les viols sur mineurs ont lieu principalement dans la journée

Les viols sur mineurs - Aucun(e)
Les viols sur mineurs - ONDRP

La plupart du temps, les viols sur mineurs ont lieu dans la journée et sont surtout commis dans des espaces privés, un appartement, une maison. Ceux qui ont lieu dans un espace public se déroulent dans un parc, un square, un hôpital ou un parking. Ils se déroulent plutôt le mardi, le mercredi et le dimanche. Près de 80 % des victimes mineures sont des femmes. Plus d’un tiers sont âgées de 15 ans et plus et 94 % sont scolarisées. Un quart avait bu de l'alcool au moment du viol.

Un peu moins de la moitié des agresseurs de mineurs sont eux-mêmes mineurs, plus 50% ont entre 10 et 14 ans. La moitié est scolarisé, un tiers a un emploi et 38% étaient déjà connus des services de police.