Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Vis mon sport", dans la peau d'un malvoyant

-
Par , France Bleu Occitanie

Ce mardi se tient la deuxième édition de la journée « Vis mon sport », organisé par l’Institut des Jeunes Aveugles, à Toulouse. C’est l’occasion de tester des activités sportives, en version malvoyante. Un moment ludique placé sous le signe de la convivialité et du sport.

 Cyrile Ichar et Baptiste Saint Martin devant l’Institut des Jeunes Aveugles à Toulouse
Cyrile Ichar et Baptiste Saint Martin devant l’Institut des Jeunes Aveugles à Toulouse © Radio France - Alia Doukali

Faire de l’escalade ou du judo les yeux bandés, c’est ce que propose l’Institut des Jeunes Aveugles, à Toulouse. Pour la seconde fois, l’Institut organise la journée « Vis mon sport », pour lutter contre la stigmatisation les malvoyants. De 9 h 30 à 16 h 30, les participants pourront expérimenter le quotidien des aveugles à travers le sport. Parmi les huit ateliers mis en place, du vélo, du parcours, du judo ou encore du football, le tout en version malvoyante. 

« L’objectif est de montrer ce que c’est d’être aveugle en étant mis dans une situation de déficience visuelle sur une pratique sportive. » explique Baptiste Saint Martin, éducateur spécialisé à l’Institut des Jeunes Aveugles, et co-organisateur de « Vis mon sport ». 

Depuis 1869, l’Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse encadre des personnes déficientes visuelles. De leur naissance jusqu’à l’âge adulte, ils bénéficient d’un accompagnement personnalisé. Accueil à temps complet en internat, accompagnement scolaire, activités manuelles ou formations professionnelles leur sont proposés. 

Pour les malvoyants, la journée « Vis mon sport » est l’occasion de sortir de l’institut et de faire des rencontres. Des élèves du collège Berthelot et du collège Bellevue de Toulouse participent à cette journée. « Pour les jeunes de l’Institut, c’est l’opportunité de rencontrer des personnes qui n’ont pas de handicap et de partager leur quotidien », explique Cyrile Ichar, chargée des relations entreprise à l’Institut des Jeunes Aveugles.  

Les participants voyants seront répartis en petits groupes, et mélangés aux adolescents de l’Institut des Jeunes Aveugles. Si certains enfants sont très vite à l’aise, d’autres peuvent angoisser à l’idée d’être privé de leur vue. Une cinquantaine d’encadrants sont présents pour que les enfants puissent tester les activités en toute sécurité. 

Explications de Baptiste Saint Martin, co- organisateur de "Vis mon sport".

Au total, l’Institut des Jeunes Aveugle attend près de 130 participants au complexe des Argoulets, à Toulouse. 

Alia Doukali 

Choix de la station

France Bleu