Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vitré : l'abattoir SVA dépiste ses salariés après la découverte de cas de coronavirus

-
Par , France Bleu Armorique

L'abattoir de Vitré SVA Jean Rozé a lancé une campagne de dépistage de certains de ses salariés après la découverte de cas de Covid-19.

Les salariés volontaires peuvent être dépistés. (Illustration)
Les salariés volontaires peuvent être dépistés. (Illustration) © Maxppp - Maxppp

Une nouvelle campagne de dépistage du coronavirus vient d'être lancée ce mercredi 5 août au sein de l'abattoir SVA Jean Rozé de Vitré (Ille-et-Vilaine). Elle concerne les 350 salariés des ateliers de premières transformations et des ateliers "cuits". "Ce dépistage se fait sur la base du volontariat et concerne les intérimaires, les prestataires, les vétérinaires et les salariés en CDD ou en CDI" précise la direction.

Seulement 11 cas positifs depuis le mois de mars

Cette campagne de dépistage est réalisée en collaboration avec l'agence régionale de santé après la découverte de cas de coronavirus chez certains salariés d'autres ateliers. La direction a été informée en fin de semaine dernière. "Ils se sont fait dépister en dehors du circuit professionnel," précise-t-on du côté de la SVA.

Il s'agit de la deuxième campagne de dépistage lancée depuis le début de l'été. Tous les tests effectués sur les 150 salariés volontaires se sont d'ailleurs révélés négatifs. "A ce jour, nous comptons 11 cas positifs depuis le 24 mars sur les 2 000 salariés de la SVA."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess