Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il n'y a que comme ça qu'on va s'en sortir" : les mots du premier patient vacciné dans l'Indre

-
Par , France Bleu Berry

20 soignants ont été vaccinés contre le Covid-19 dans l'Indre, ce mercredi après-midi à l'hôpital de Châteauroux. Mais en-dehors du corps médical, un premier habitant de l'Indre a reçu une injection du vaccin.

Philippe Schneider est le président de la commission des usagers de l'hôpital de Châteauroux
Philippe Schneider est le président de la commission des usagers de l'hôpital de Châteauroux © Radio France - Jérôme Collin

En cinq secondes, la piqûre est faite, l'injection du vaccin contre le Covid-19 est réalisée. Philippe Schneider a participé au lancement de la campagne de vaccination en Berry, ce mercredi 6 janvier. Au milieu des soignants aux urgences de l'hôpital de Châteauroux, il est le premier habitant qui n'appartient pas au corps médical à recevoir une dose du vaccin contre le coronavirus

Philippe Schneider est le président de la commission des usagers de l'hôpital de Châteauroux. Un organisme chargé de veiller au respect des droits des usagers et des patients dans l'hôpital. Il prend son statut très à cœur. "Il y a un moment que j'attendais d'être vacciné. Et puis j'espère que ça donnera envie aux autres de le faire également puisqu'il faut qu'on s'en sorte", explique-t-il au micro de France Bleu Berry.

S'il n'a pas été touché par le Covid-19, il a évidemment été frappé par les conséquences et les bouleversements de notre vie quotidienne. "L'année 2020, on n'a pas pu se réunir comme on voulait, il y a eu un tas de difficultés. Si la vaccination peut faire en sorte qu'on retrouve une vie comme avant, ça serait pas mal", estime Philippe Schneider, pour qui "il est vraiment important qu'on passe à autre chose". Les nombreux décès, les confinements, le couvre-feu : l'impact du Covid a été important. "Avec d'anciens collègues, on se rencontre au restaurant une fois par trimestre mais on n'a pas pu le faire. Avec la famille, il y a beaucoup de moments sympathiques qui ont été stoppés. Vivement la fin de cette pandémie, vive le vaccin. Je pense qu'on ne va s'en sortir que comme ça", ajoute-t-il.

Une soignante de l'hôpital de Châteauroux prépare les seringues pour la vaccination contre le Covid-19
Une soignante de l'hôpital de Châteauroux prépare les seringues pour la vaccination contre le Covid-19 © Radio France - Jérôme Collin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess