Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les voitures radars privées roulent déjà dans le Poitou mais ne flashent pas encore

-
Par , France Bleu Poitou

Dans le Poitou, les voitures radars privées sont en circulation mais ne flashent pas encore. Les conducteurs de la société GSR sont en train de repérer les axes définis comme prioritaires par les préfectures. Il s'agit des routes les plus accidentogènes de la Vienne et des Deux-Sèvres.

En Nouvelle-Aquitaine, c'est la société GSR qui a décroché le marché public pour l'externalisation des radars mobiles (photo d'illustration)
En Nouvelle-Aquitaine, c'est la société GSR qui a décroché le marché public pour l'externalisation des radars mobiles (photo d'illustration) © Maxppp - Guillaume Georges

Ca y est ! Les fameuses voitures-radars conduites par des sociétés privées sont arrivées dans le Poitou. Ces véhicules : deux dans les Deux-Sèvres et trois dans la Vienne, ne flashent pas encore mais circulent depuis ce printemps sur les routes des deux départements. A ce stade en effet, les préfectures ont déjà déterminé les axes à surveiller en priorité. Il s'agit généralement des routes les plus accidentogènes. Les agents privés de GSR, société choisie en Nouvelle-Aquitaine pour mener à bien ces missions, sont donc en train de repérer les parcours qu'ils emprunteront quotidiennement à partir de cet automne, c'est à cette période en effet que débuteront les verbalisations. 

Des voitures-radars difficilement repérables 

Ces voitures-radars externalisées seront conduites par une seule personne au lieu de deux lorsque cette mission était encore assumée par les forces de l'ordre. Elles rouleront 365 jours sur 365, à raison de huit heures par jour, en semaine, mais aussi les week-ends et les jours fériés. A part, un carré apposé sur la lunettte arrière et sur le tableau de bord, il sera difficile de les repérer. Ces berlines banalisées s'insèreront dans le flot de circulation et verbaliseront les excès de vitesse sans flash apparent : l'infrarouge est invisible à l'oeil nu. 

Et ce qui est étonnant que le condcuteur lui-même ignore s'il a flashé un automobiliste ou pas : l'ordinatuer de bord n'émet aucun signal et  il n'y a pas de compteurs d'infractions. Les données collectées par le radar sont directement traitées au Centre national du traitement des infractions de Rennes, et ce sont des policiers et gendarmes de ce service qui analyseront les photos et infos enregistrés par ces radars mobiles privés. 

Pas de rémunération au flash

La rémunération des sociétés se fera uniquement en fonction du nombre de kilomètres de contrôle parcourus, en aucun cas en fonction du nombre de flashes. Et pas question de faire du zèle :  Chaque année, le prestataire devra réaliser un nombre précis de kilomètres. S'il en fait moins, il sera moins payé. S'il en fait plus, il écopera d'une lourde amende. 

En confiant la conduite de ces véhicules banalisés à des entreprises privées, l'Etat espère libérer du temps et des moyens aux forces de l'ordre pour qu'elles se consacrent à d'autres missions. Avec cette externalisation, les contrôles devraient être multipliés par cinq. 

Une quarantaine de véhicules dans la région

A terme, il y aura 45 véhicules-radars privés dans la grande région Nouvelle-Aquitaine. Le marché public a été remporté en novembre dernier par GSR, filiale du Geos, groupe spécialisé dans la sécurité des biens et des personnes. Il court sur quatre ans, jusqu'en novembre 2024 donc. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess