Société

Vosgelis : le contrat qui agace l'Association de défense des consommateurs de Lorraine

Par Angeline Demuynck, France Bleu Sud Lorraine mardi 2 août 2016 à 18:58

Le contrat "Sérénélis" doit entrer en  vigueur le 1er janvier 2017
Le contrat "Sérénélis" doit entrer en vigueur le 1er janvier 2017 © Maxppp - Maxppp

Le bailleur social Vosgelis propose à ses locataires un contrat d'entretien de leurs logements. Une "arnaque" selon l'Association de défense des consommateurs de Lorraine.

C'est un contrat dit "multi-services" : 9 euros par mois pour garantir l'entretien des logements, 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Une astreinte technique en cas de fuite d'eau, de problèmes de VMC ou d'électricité, explique Vosgelis. Autant de dépenses qui sont normalement à la charge du bailleur selon l'Association de défense des consommateurs de Lorraine. "On l'a examiné avec soin et on est arrivé à la conclusion que la quasi-totalité du contrat ne concerne pas le locataire, assure son président Guy Grandgirard, ce n'est donc pas une avancée pour lui de supporter cette charge supplémentaire".

Un contrat pour protéger les locataires selon la direction

La direction elle assure que ce contrat ne peut être que bénéfique pour les locataires. "Notre volonté c'est de permettre à notre clients qui se paupérisent et se précarisent, de pouvoir couvrir des charges qui sont d'ordre locatives et non à la charge du bailleur social, se défend Vincent Henneron, le directeur général de Vosgelis. Une mutualisation qui devrait, selon lui permettre aux 16.800 foyers locataires de faire des économies : "ce n'est pas le même prix quand vous faites intervenir un plombier ou un électricien à votre domicile à titre particulier".

Le contrat Sérénélis doit entrer en vigueur le 1er janvier 2017. Sauf si, d'ici au 10 août prochain, la moitié des locataires manifestent leur refus, par courrier auprès de Vosgelis.

Partager sur :