Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vosges : la Fondation Brigitte Bardot saisit de force une dizaine de chevaux négligés

mardi 27 février 2018 à 15:00 Par Emma Sarango, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

A la demande de la Préfecture des Vosges, treize chevaux ont été saisis mardi par la Fondation Brigitte Bardot près de Rambervillers (Vosges). Le propriétaire, un particulier, les gardait dans un enclos bien trop étroit et boueux. Le mois dernier, deux de ses bêtes sont mortes.

Les chevaux seront gardés, jusqu'à la fin de la procédure judiciaire, dans des pensions tenues secrètes
Les chevaux seront gardés, jusqu'à la fin de la procédure judiciaire, dans des pensions tenues secrètes - Edith Quié

Rambervillers, France

Depuis quatre ans déjà, la Société Vosgienne de Protection des Animaux (SPVA, basée à Brouvelieures) tentait de convaincre la Préfecture des Vosges d'intervenir sur ce terrain, situé le long de la route Départementale 414, à la sortie de Rambervillers. Un enclos d'environ 5000 m2, appartenant à un particulier, dans lequel étaient gardés une quinzaine de chevaux alors que les règles du bien-être animal fixent à un hectare, la surface nécessaire pour un animal.

Les sabots déformés

"Un lieu très restreint, sans abri, sans ombrage, sans rien" décrit Edith Quié, la présidente de la SPVA. " Il y avait jusqu'à un mètre de fumier mélangé à de l'urine". Le mois dernier, deux chevaux sont morts dans cet enclos ce qui a précipité l'intervention des autorités. La Préfecture des Vosges a alors fait appel à la Fondation Brigitte Bardot pour prendre en charge la majorité des animaux.

"Certains ont de la boue jusqu'aux genoux, voire plus haut" décrit Aline Maatouk, chargée de mission équidés pour la Fondation, venue mardi matin avec deux camions pour secourir les chevaux. "_Leurs sabots sont tordus, déformés_, ils n'ont pas vu de maréchal-ferrant depuis très longtemps".

Les animaux emmenés dans un endroit "tenu secret"

Pendant l'intervention, le propriétaire, un homme de 70 ans, a été entendu par les gendarmes. Le parquet d'Epinal devra décider de la suite de l'enquête. En attendant, la SPVA va garder trois chevaux, la Fondation Brigitte Bardot s'occupera des dix autres dans des pensions dont l'adresse est tenue secrète "par sécurité".

Les associations comptent se constituer partie civile pour devenir propriétaires définitifs des animaux, jusqu'à leur mort. La Fondation Brigitte Bardot s'occupe ainsi en ce moment de plus de 700 équidés. 

Les treize chevaux étaient gardés dans un enclos de 5000 m2 - Aucun(e)
Les treize chevaux étaient gardés dans un enclos de 5000 m2 - Edith Quié