Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Vosges : une fugueuse de 3 ans exclue de la garderie

mardi 3 mai 2016 à 15:56 Par Angeline Demuynck et Claudine Cunat, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Le 18 avril dernier, Charlie, trois ans, s'est sauvée de la cour de la garderie d'Arches. La fillette a été retrouvée saine et sauve. Mais la maire, échaudée, a décidé de l'exclure.

Charlie s'est enfuie en se faufilant sous un grillage distendu
Charlie s'est enfuie en se faufilant sous un grillage distendu © Radio France - Claudine Cunat

Arches, France

C'est une journée dont se souviendront longtemps les agents de la garderie d'Arches dans les Vosges, tout comme les parents de Charlie. Le 18 avril dernier, la petite fille, âgée de trois ans, a échappé à la vigilance des agents municipaux et a réussi à se faufiler sous la grille de la garderie municipale. Elle a été retrouvée quelques minutes plus tard près de la gare, heureusement saine et sauve.

La maire d'Arches se défend de toute négligence. "Ce jour-là, il y avait 37 enfants en garderie, dont Charlie. On ne peut pas avoir les yeux partout, il a suffi de 10 secondes", explique Nadine Gérome, la maire d'Arches. Selon l'élue, l'enfant s'était déjà montrée turbulente : "Les agents ont déjà attiré mon attention. Elle n'écoute pas, elle ne connait pas les interdits".

J'aurais pu me retrouver en prison"

Avec le recul, la maire est bien consciente que le drame a été évité de peu : "Elle aurait pu se faire enlever, renverser, tuer, violer [...], ça fait peur, je ne veux pas revivre cette situation. J'aurais pu me retrouver en prison vite fait". Nadine Gérome a donc décidé d'exclure la fillette de la garderie. "Ma décision est fondée sur l'incompatibilité entre l'éducation dite bienveillante que semblent appliquer les parents de Charlie et les règles de la garderie. Je ne peux pas demander aux agents municipaux une disponibilité totale pour une seule enfant", se justifie t-elle.

L'élue invite donc les parents à se tourner vers les autres structures de la commune comme la maison d'assistantes maternelles.